leral.net | S'informer en temps réel

Refus de déférer aux requisitions: Le gouvernement menace de révoquer ou de licencier les enseignants récalcitrants


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Juin 2016 à 00:33 | | 16 commentaire(s)|

Le gouvernement ne faiblit pas dans son bras de fer avec les enseignants. Ainsi, il a haussé le ton, en donnant un délai à ceux qui ont refusé d’accuser réception de leur réquisition ou d’y déférer.
« Pour compter du lundi 13 juin 2016 à 8 heures, les concernés disposent d’un délai de vingt-quatre (24) heures pour se conformer à l’ordre de réquisition », a affirmé le ministre porte-parole du gouvernement dans un communiqué.
Avec un ton menaçant, Seydou Guèye de poursuivre : « Il est rappelé aux enseignants dûment réquisitionnés qui ont soit refusé de recevoir notification de leur réquisition, soit refusé d’y déférer, qu’en sus des sanctions pénales prévues aux articles 7 du Statut général des fonctionnaires et L. 279 –m du Code du travail, le refus de déférer à un ordre de réquisition expose le contrevenant à diverses sanctions disciplinaires, applicables sans la procédure du conseil de discipline, allant ».
Et de préciser que les sanctions peuvent aller jusqu’à la révocation avec suspension du droit à pension, pour le fonctionnaire et le licenciement sans préavis, ni indemnité autre que, le cas échéant, l’indemnité compensatrice de congé pour l’agent non fonctionnaire.






Hebergeur d'image