leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Refus de participer au dialogue : les leçons du porte-parole du Gouvernement à l’Opposition dite significative

L’Opposition dite significative a déjà prévenu qu’elle ne participerait pas au dialogue politique auquel le président Macky Sall a appelé. A ce propos, le porte-parole de l’Alliance pour la République, Seydou Guèye, souligne que le fait de poser des préalables « n’est pas utile au projet démocratique ». sur le micro de la Rfm, Seydou Guèye qui demande à cette opposition ne pas avoir peur, n’a pas manqué de lui donner des leçons.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Novembre 2017 à 13:17 | | 0 commentaire(s)|

Refus de participer au dialogue : les leçons du porte-parole du Gouvernement à l’Opposition dite significative
 « C’est assez classique ; chaque fois qu’il y a une séquence du dialogue qui est envisagée, ses réactions sont toujours les mêmes. L’éthique de la discute demande une disponibilité qu’on peut appeler une éthique de responsabilité et une éthique de conviction. Le dialogue est un fait consubstantiel de la démocratique. C’est elle qui a besoin que les gens se parlent », a-t-il dit.
 
Le ministre rappelle que l’appel au dialogue lancé par le président Macky Sall, enjambe les partis politiques puisqu’il s’est agi d’un dialogue national qui a produit déjà ses premiers résultats.

« C’est une modalité de gouvernance. Nous avons besoin maintenant, dans le champ politique, d’avoir des échanges qui nous permettent de prendre en charge la nouveauté des problèmes que nous affrontons, au titre du progrès de notre démocratie avec des difficultés d’organiser des élections, la pluralité de listes et des candidatures. Donc, il faut être dans la disponibilité. C’est l’attitude qui permet de prendre en charge ces questions. Mais, si on veut poser des conditions en allant au dialogue, en cherchant à n’entendre que l’écho de sa propre voix, on n’est pas dans la posture utile au dialogue…. », fait-il savoir.

Le ministre souligne que le président de la République aurait souhaité avoir autour de la table toutes les forces qui sont engagées dans le développement du Sénégal, en ayant des positions dans l’opposition ou dans le pouvoir. « Je pense que l’opposition n’a aucune raison d’avoir peur. Nous les attendons en toute convivialité ; nous attendons les différentes formations politiques avec respect parce que c’est que c’est le Sénégal que nous voyons. Nous ne sommes pas dans les petits calculs qui ne tombent jamais juste, d’ailleurs», a-t-i assuré.



Leral.net
 
 
 
 
 
 
 








Hebergeur d'image