leral.net | S'informer en temps réel

Refus de s’inscrire dans le privé: le Saes soutient les bacheliers non orientés


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Mars 2013 à 22:00 | | 1 commentaire(s)|

Refus de s’inscrire dans le privé: le Saes soutient les bacheliers non orientés
Les nouveaux bacheliers non-orientés dans les universités publiques peuvent désormais compter sur le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes). Le secrétaire général dudit syndicat, Seydi Ababacar Ndiaye, a fait une sortie, hier, pour exprimer leur désapprobation concernant la mesure du gouvernement d’inscrire ces bacheliers dans les instituts supérieurs de formation. Le Saes a estimé que les « 5 à 7 milliards de FCfa » que le gouvernement doit donner aux promoteurs privés devait plutôt être alloués aux universités publiques, pour trouver des palliatifs à l’insertion de tous les bacheliers dans le circuit publique. Seydi Ababacar Ndiaye dit ne pas comprendre qu’une partie des bacheliers soient envoyés dans le privé, où ils n’ont « aucune garantie pour la poursuite de leurs études, mais aussi au niveau des avantages » dont l’obtention des bourses. Ce que le gouvernement n’a pas permis dans le public, c’est ce qu’elle a accepté dans le privé avec la « location des espaces de cours », a regretté le syndicaliste. Il pense que les instituts privés ne sont pas « assez outillés » pour accueillir ce beau nombre de bacheliers, car il faut s’attendre à plus de « 45.000 nouveaux bacheliers » pour l’année prochaine. Le gouvernement devrait donc « augmenter les budgets des université publiques », pour qu’elles puissent renforcer à leur tour leur capacités d’accueil au lieu d’aller de donner de l’argent à des promoteurs privés pour seulement un à deux ans, a préconisé le secrétaire général du Saes.



1.Posté par MOUSSA le 29/03/2013 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE SYNDICALISTE EST UN EGOITE QUE LEUR INTERET PERSONNEL MOI SI J AVAIS LE CHOIX JE SERAI DANS UNE INSTITUTION PRIVEE DE MON CHOIX AU LIEU D ALLER A L UCAD SUBIR UN ENSEIGNEMENT MEDIOCRE.CE QU IL OUBLIE L ETAT GERE L ENSEIGNE SUPERIEUR DANS SA GLOBALITE PRIVE ET PUBLIQUE MEME AVEC 50 000 NOUVEAUX BACHELIERS

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image