leral.net | S'informer en temps réel

Regain de tensions dans la pêche, militaires sénégalais et mauritaniens jouent à l'apaisement

De vives tensions sont notées depuis quelques mois entre le Sénégal et la Mauritanie dans le secteur de la pêche. Pour aplanir les positions, des autorités militaires des deux pays se sont retrouvées à Saint-Louis afin d'harmoniser les positions et anticiper sur le terrorisme, la fraude, le grand banditisme et certaines tensions.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Février 2017 à 14:50 | | 0 commentaire(s)|

Regain de tensions dans la pêche, militaires sénégalais et mauritaniens jouent à l'apaisement
C'est l'heure de la décrispation. Le Sénégal et la Mauritanie ont échangé à Saint Louis pendant pendant 48 heures pour tenter de de dépasser ces vives tensions enregistrées depuis quelques temps entre les deux pays.

Cette réunion annuelle organisée alternativement s'est tenue avec une délégation des 6é et 7é région de Mauritanie dirigée par un général d'armée. Côté sénégalais, des éléments de la zone militaire numéro deux qui polarise les régions de Louga, Saint-Louis et Matam, directement impactées par le refroidissement des relations entre les deux pays.

Pour donner une chance à l'aboutissement de ces négociations qui cherchent en outre combattre le terrorisme, le grand banditisme entre autres, le Sénégal est revenu sur sa décision d'interdire l'accès à ses terres de Raw des chameaux mauritaniens. Une timide tentative de représailles après le refus de Nouakchott de délivrer des licences de pêche à ses ressortissants.

Cette rencontre intervient ainsi dans un contexte de vives tensions entre les deux pays, avec notamment le problème des pêcheurs saint-louisiens qui se pose avec acuité. Le pays d'Ould Abdel Aziz qui a fermé le robinet aux pêcheurs de Guet Ndar depuis un an, pousse certains sénégalais qui ne vivent que de cette activité à braver l'interdiction, au péril de leurs vies. Ce qui a récemment poussé les garde-côtes mauritaniennes à ouvrir le feu sur trois d'entre eux, blessant grièvement l'un d'entre eux.

Ce cadre de discussions entre militaires sénégalais et mauritaniens a également permis de débattre des problèmes de la circulation routière notamment sur le bac de Rosso mais également, de faciliter la collaboration transfrontalière.

source: walfquotidien








Hebergeur d'image