leral.net | S'informer en temps réel

Remarques aux détracteurs des Assises nationales et de BBY (Par Ibrahima Sène)

Me El hadji Diouf et Babacar Justin Diane viennent, dans la presse, en échos avec la Coalition Macky 2012, de jeter, en face de l’opinion, des propos désobligeants, particulièrement déplaces, en direction des promoteurs des Assises nationales et de BBY, dans le but évident de tenter de ternir leurs images, en exploitant outrancièrement les difficultés du Gouvernement au près des Sénégalais, de plus en plus impatients de sortir du profond calvaire dans lequel, 12 années de règne de Wade les ont plongés.


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Juin 2013 à 08:55 | | 3 commentaire(s)|

Remarques aux détracteurs des Assises nationales et de BBY (Par Ibrahima Sène)
L'on ne devrait pas oublier que Me El hadji Diouf était du côté de Wade, lorsque celui-ci menaçait tout sénégalais qui oserait y participer. C'est Wade qui l'a sorti de l'anonymat pour le bombarder Ministre, le temps de l'appâter, avant de l'envoyer croupir à l'Assemblée nationale. Il s'est accroché le 23 Juin au mouvement de protestation des forces vives de la nation, pour se faire une "virginité" et devenir fréquentable.
Babacar, lui, s’était signalé par son hostilité manifeste à la tenue des Assises nationales, et s’était tenu à carreau devant son succès évident salué par le monde entier.
Ils digèrent difficilement le fait que tous les candidats de l’opposition de l’époque, y compris Macky Sal, Idrissa Seck et Youssu NDour, avaient promis de s’inspirer des Conclusions des Assises nationales s’ils étaient élus.
Même Wade, harcelé à l’issu du premier tour, n’avait pas hésité à proposer au peuple des Assises, d’appliquer ses Conclusions, et, après une transition de deux ans, démissionner et organiser de nouvelles élections présidentielles !
Wade avait compris que sans leur soutien, ses « carottes étaient cuites » !
Ces deux Messieurs ne peuvent donc que haïr les preux Sénégalais qui avaient bravé Wade pour organiser les Assises nationales et le tenir en échec !
Ces Sénégalais, sont devenus pour eux, " l'œil de Caen" qui leur rappelle leur passé peu honorable à côté de Wade.
De sorte qu'ils expriment leur dépit, de voir que les Assises continuer d'incarner l'aspiration des Sénégalais pour une refondation de l'Etat dont ils vont désormais s'approprier.
Quand à BBY, Me Diouf, la Coalition Mack 2012, et Babacar Justin NDiaye, ont tord de minimiser le rôle qu’il a joué dans l'élection de Macky au second tour de la Présidentielle.
Il suffit qu'ils consultent les résultats au premier et au second tour, pour en avoir le cœur net. En effet, au premier tour, la Coalition Macky 2012 a apporté à son Candidat 719.367 voix sur 2.735.136 votants, soit 26,6%.
Au second tour, avec BBY, Macky a obtenu 1.909.244 voix sur 2.901.300 votants, soit 65% du suffrage exprimé.
Donc BBY a apporté à Macky 1.181.877 voix, et la Coalition Macky 2012 a apporté 719.367! Il n’y a pas photo !
Il est donc évident que Macky doit sa victoire principalement à BBY.
Dire le contraire, c'est, ou bien ignorer les résultats des élections, ou bien, être foncièrement malhonnête.
BBY est, cependant, au dessus des querelles de bas étage de paternité de la victoire de Macky.
Il se glorifie, par contre, d'avoir porté le coup fatal à Wade, et d'avoir participé, de manière décisive, à la victoire de Macky.
Tout le reste n'est que l'expression d'une frustration personnelle difficilement maîtrisable, et /ou d’ambition personnelle inassouvie.
Les « chiens aboient, la caravane passe » !


Ibrahima Séne PIT/SENEGAL




1.Posté par Oooppps Hibou hideux le 24/06/2013 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

HIBOU HIDEUX,
Je pensais que votre niveau « intellectuel » ne vous permettrait jamais d’ecrire avec une si GRANDE ignorance du vocabulaire francais. Ne savez-vous pas que quand on a des problemes ou on meconnait s’il faut 1 T ou 1 D si on entend « QUAN…. », il faut le remplacer par « EN CE QUI CONCERNE » ? Si la phrase a un sens en utilisant « En ce qui concerne », la alors, c’est 1 T qu’il faut mettre. Ici, il fallait ecrire : QUANT a… (En ce qui concerne) BBY ……. Retenez aussi HIBOU, que PREJUDICE = TORT avec 1 T a la fin et non TORD avec 1 D comme vous l’ecrivez (Present de la 3eme personne du verbe tordre).

Mais oui, quand un ex-communiste veut devenir humain, le MAXIMUM qu’il peut etre c’est un HIBOU HIDEUX.
LISEZ votre bourde :
« Quand à BBY, Me Diouf, la Coalition Mack 2012, et Babacar Justin NDiaye, ont tord de minimiser le rôle qu’il a joué dans l’élection de Macky au second tour de la Présidentielle. »

2.Posté par le petit citoyen le 24/06/2013 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ oooppps Hibou hideux.
Je crois, Monsieur le hibou hideux, le complexé, c'est certainement vous. Monsieur Sène soulève des questions de fond et la seule réponse que vous êtes capable d'apporter c'est l'orthographe même pas la grammaire. Tout le monde sait que les textes en ligne sont de très mauvaise qualité à cause des agents de saisie de cette forme de presse.
Et moi, si j'avais juste du temps pour décompter vos fautes, cet espace ne me suffirait pas (sachez en passant que "le Maximum qu'il peut être" comme l'écrivez dans cette phrase, n'est pas du français, c'est du wolof traduit littéralement).
Je reviens donc au débat de fond pour dire que c'est seulement au Sénégal qu'un homme passe de l'extrême gauche à l'extrême droite, sans qu'il soit considéré comme un demeuré.
Monsieur Sène (je ne partage pas souvent ses opinions) est au moins fidèle et constant dans ses positions. Je ne peux en dire autant pour ceux qu'il vient de désigner.

3.Posté par hugo le 24/06/2013 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Le petit citoyen,
Si l'on peut convenir que Ibrahima Sène a parfaitement décrit le profil psychologique et les attitudes de Me Diouf et de Babacar justin Ndiaye face aux Assises Nationales , j'émets des réserves quant à la constance de cet agitateur dans ses positions.
En effet, quand il s'agissait de désigner un candidat unique pour la coalition BSS, une opinion avait suggéré de se référer aux résultats des présidentielles de 2007.
Ce qui aurait de facto désigner le candidat du PS.
Mais là, les partis éternels souteneurs dont celui de Ibrahima Sène avaient vite trouver que les résultats de 2007 ne seraient pas de mise.
Aujourd'hui il se sert de la même démonstration pour légitimer son BBY.
A combien évaluerez-il la part des Absentions au premier tour et ceux des replis entre les deux tours ?
C'est à cette épineuse question, qu'ont butté les régimes communistes de l'EST quant à la recherche du Bonheur pour tous par une globalisation des Besoins avant l'heure de la Mondialisation.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image