leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Remise des prix du Concours général: Yavuz Selim et ses 11 lauréats décident le boycott


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Juillet 2017 à 22:58 | | 0 commentaire(s)|




Le groupe Yavuz Selim a contesté ce mardi, la décision de Ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam qui a déclaré le personnel turc, persona non grata, à la cérémonie de remise des prix du Concours général, prévue jeudi prochain, au Grand Théâtre. Frustrés, l’administration et les 11 lauréats de l’école ont décidé tout bonnement, de boycotter ladite cérémonie, devant être présidée par le président de la République, Macky Sall.


Le Sénégal qui aspire à une école d’excellence, disent-ils, semble prouver le contraire. Le mérite et l’excellence, retient-on, se devraient d'être primés dans une parfaite harmonie, à l'exception de toute autre considération. Ainsi, la mauvaise décision d’écarter des personnes aussi cruciales dans le dispositif éducatif du groupe Yavuz Selim, risque cette fois-ci, de laisser une tache noire, à la cérémonie de remise des prix du Concours général.

« Le Ministre de l’Education nationale a décidé d’exclure le personnel turc de la cérémonie de la cérémonie de remise des prix aux lauréats du Concours général. Nous ne pouvons pas admettre qu’on exclue des gens qui ont contribué à l’encadrement et, à la construction de l’excellence », prévient le président du Conseil d’administration du groupe scolaire, Yavuz Selim, Madiambal Diagne.


Ce dernier, très remonté, indique que le Ministre avait dans un premier temps, envoyé à l’école des cartons d’invitation à la cérémonie de remise des prix. Quelques jours après, il revenait sur sa décision, demandant  que les invitations lui soient retournées. Motif évoqué, l’Ambassadrice de la Turquie qui ne souhaiterait pas rencontrer ses compatriotes du groupe Yavuz Selim, sera de la partie cette année.

« L’Ambassadrice n’a jamais assisté à cette cérémonie de remise de prix. Aujourd’hui, parce qu'elle doit venir, on décide d’écarter d’autres. C’est à la limite humiliant et décevant. Si, l’école a fait ces résultats, c’est parce qu’il y a eu la collaboration du personnel turc et les élèves. Je pense que nos interlocuteurs, n’ont aucun respect pour le Sénégal », se désole Madiambal Diagne.

Ledit président du Conseil d’administration du groupe a signalé que le Directeur de l’enseignement élémentaire et moyen secondaire, Oumar Ba, était venu à se rencontre pour, dit-il, trouver une solution. N’empêche, il dit rester catégorique dans ses convictions, soutenant que l’Etat du Sénégal qui parle de tricherie à l’examen du Bac, est en train de tricher.

Selon Madiambal Diagne, Oumar Ba qui a pris langue avec lui, est revenu avec des cartons, moins nombreux. « Nous nous permettons de toujours douter, tout en restant sur nos principes », s'arc-boute-t-il.

Le contestataire de cette décision gouvernementale, trouve que lors du défilé du 4 Avril dernier, une pancarte, signalant le passage d’une école sénégalo-turque a été brandie. Alors, relève-t-il, nous avions compris cette « option » du gouvernement qui nous avait fait mal. « Le Sénégal a fait une légèreté qui semble être un reniement de sa souveraineté pour plaire à une personnalité turque. Au-delà de la question de l’éducation et de l’école, il y a un problème de personnalité », a fait remarquer M. Diagne.


A retenir pour la remise des prix du concours général, le groupe Yavuz Selim, malgré une scolarité perturbée, rayonne toujours sur le podium de l’excellence au Sénégal. Cette année, l’école compte 11 lauréats à ce concours. Et même, au Baccalauréat de cette même année, Yavuz Selim qui avait 160 candidats, a enregistré plus d’une centaine d’admis, avec 13 mentions « Bien » et 23 mentions « Assez Bien ». L’administration du groupe se demande enfin, comment, il est possible d’admirer un tableau d’art tout en ignorant l'artiste ?


O. WADE Leral
 








Hebergeur d'image