leral.net | S'informer en temps réel

Rencontrant la Cojer France, Mary Teuw Niane dévoile les grands axes de la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche au Sénégal

La COJER France a rencontré le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, le professeur Mary Teuw Niane le samedi 13 décembre 2014 à Paris au 55 rue Emile Landrin. Pendant plus d’une heure d’horloge, le ministre a décliné à la COJER-France les grands axes de la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche au Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Décembre 2014 à 20:33 | | 0 commentaire(s)|

Rencontrant la Cojer France, Mary Teuw Niane dévoile les grands axes de la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche au Sénégal
Il ressort de cette entrevue que les infrastructures constituent l’un des enjeux majeurs et clés de ce nouveau plan de réforme. En attestent, entre autres, les importants investissements consentis entre 2014 et 2017 qui sont trois fois supérieurs à tous ceux réalisés dans le domaine entre 1960 et 2013.
Dans le cadre du plan de construction et de rénovation des universités du Sénégal, le ministre a présenté la maquette sur les infrastructures d’hébergement des étudiants et a fait part de la construction des infrastructures pour l’UFR des Sciences de l’Éducation et du Sport de l’UGB. Il a également abordé les projets d’extension de l’Université Alioune Diop de Bambey et de mise en place de l’Université du Sine Saloum de Kaolack ainsi que du tout nouveau pôle de formation des métiers de l’industrie, de l’agriculture et de l’artisanat au Sénégal dénommé Réseau des Instituts supérieur d’Enseignement professionnel (ISEP) à Matam, Thiès, Richard-Toll, Bignona et Diamniadio.

Les questions de la bonne gouvernance des universités et de la gestion des ressources n’étaient pas en reste. De l’avis du ministre, la bonne gouvernance doit reposer sur une dissociation du volet académique, qui reste la prérogative du Conseil académique des universités du Sénégal. Au sujet de la gestion des ressources, il soutient que celle-ci sera totalement dévolue au conseil d’administration incluant vingt membres issus du monde socio-économique ainsi que dix autres membres issus du monde universitaire. Monsieur Niane n’a pas manqué de louer les efforts considérables des comités de gestion dont 50% des membres sont des étudiants.
Le ministre a expliqué, du reste, les objectifs de la réforme dont l’enjeu principal consiste à repenser l'enseignement supérieur, en favorisant l’effective mise de ses produits au service et à la disposition du développement économique, politique et social. La réforme vise aussi à placer l'enseignement supérieur au niveau des standards internationaux.
C’est l’occasion, d’ailleurs, de saluer la démarche participative et inclusive qui a guidé les réflexions relatives à la réforme. A cet égard, on peut citer la Concertation sur l’Avenir de l’enseignement supérieure, le conseil présidentiel sur l’Avenir de l’Enseignement supérieur.
La COJER-France tient à remercier le ministre Mary Tew Niane pour sa disponibilité et salue la rencontre qui a été d’un bel intérêt !
Elle félicite le ministre pour son intervention, nette de précisions. Il a fait montre d'une rigueur et d'une clarté sans faille.
Elle encourage le ministre et lui formule des vœux de plein succès dans cette phase de mise en œuvre des projets ambitieux tendant, à coup sûr, à mettre le Sénégal, pour ainsi dire, sur les rails de l’émergence.
Elle souhaite l’achèvement rapide des travaux de réforme. Pour permettre la réalisation de celle-ci, elle renouvelle solennellement ses encouragements et sa confiance envers Monsieur Niane, et lui formule son soutien et ne se ménagera pas, pour contribuer à la vulgarisation et à la mise en œuvre efficiente de la réforme.
Enfin, la COJER-France remercie Monsieur SARR, Chef du Service de Gestion Etudiants à l’Etranger d’avoir organisé cette rencontre et l’encourage surtout à continuer à améliorer substantiellement la gestion des étudiants étrangers.
COJER-France







Hebergeur d'image