leral.net | S'informer en temps réel

Renforcement de l’opposition : Pape Diop tend la main à Khalifa Sall

Le maire de Dakar pourra toujours emprunter une voie de contournement pour aller aux Législative et briguer le suffrage universel, au cas où le Ps déciderait de se fondre dans Benno en 2017. Il en est de même au cas où son parti choisirait un candidat autre que lui en 2019. Car, rapporte Walf, l’opposition est prête à l’accueillir.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Avril 2016 à 09:13 | | 5 commentaire(s)|

Renforcement de l’opposition : Pape Diop tend la main à Khalifa Sall
En conflit ouvert avec le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, le maire de Dakar, à qui on prête une ambition nationale, peut compter sur l’appui de l’opposition pour réaliser son objectif. Invité de l’émission Opinions sur Walf Tv, Pape Diop, le leader de Bokk Gis Gis, lui a fait un appel du pied. Conscient que l’union fait la force, il invite Khalifa Sall à rejoindre le camp de l’opposition. « Khalifa Sall est presque avec nous parce que nous avons battu ensemble campagne pour le « Non » lors du référendum du 20 mars dernier. Nous avons travaillé avec lui-même et avec ses éléments pendant cette campagne. Donc, je pense que rien ne s’y oppose », a déclaré Pape Diop qui critique le manque de démocratie au sein de la formation socialiste.

On se souvient que Ousmane Tanor Dieng avait dit que la direction du Ps avait appelé à voter « Oui », alors que Khalifa Sall et d’autres leaders socialistes avaient appelé à voter « Non » lors de ce référendum. « Nous lui tendons la main parce que c’est un compatriote, un homme de terrain également qui peut beaucoup apporter à l’opposition. Donc, nous sommes ouverts et nous souhaitons d’ailleurs qu’il soit des nôtres. Nous le souhaitons très vivement », a poursuivi le secrétaire général de Bokk Gis Gis qui indique que le Ps n’est pas assis aujourd’hui sur un socle solide et ne fonctionne plus comme un parti politique.






Hebergeur d'image