leral.net | S'informer en temps réel

Rennes : M’Vila reconnait sa lente descente aux enfers et ses écarts de conduite

Promis au plus haut niveau et aux plus grands clubs, Yann M'Vila est aujourd'hui encore au Stade Rennais, et privé d'équipe de France. Un drôle d'atterrissage pour le milieu de terrain, qui reconnait ses torts.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Septembre 2012 à 15:10 | | 0 commentaire(s)|

Rennes : M’Vila reconnait sa lente descente aux enfers et ses écarts de conduite
C’est l’histoire d’un joueur qui, rapidement promis aux sommets, est en train de plafonner. Son nom ? Yann M’Vila. Après avoir éclaté aux yeux du grand public suite au naufrage de l’équipe de France à la coupe du monde 2010, le milieu de terrain promu titulaire indiscutable en équipe de France par Laurent Blanc est à la peine depuis près d’une saison maintenant, incapable de retrouver le niveau étincelant qui a pu être le sien. Le récupérateur a d’ailleurs vécu un été des plus désastreux, sur lequel il revient pour L’Équipe : « L’équipe de France, je mets ça de côté pour l’instant. Aujourd’hui, je n’y suis plus. Je vais tout faire pour y retourner mais le plus important c’est Rennes. J’avais mon bon de sortie cet été mais cela ne s’est pas fait par rapport à plusieurs choses mais c’est peut-être un mal pour un bien. Ce n’est pas la fin du monde et cela n’a pas du tout joué sur mon début de saison. Il faut digérer cet épisode mais cela se digère vite. J’ai toujours dit que si je restais, je serai heureux d’être là. Comme le coach me l’a dit, si je reste pour faire des mauvais matches, ça ne sert à rien. Il faut, comme il le dit souvent, retrouver le grand Yann M’Vila ».

Retrouver le grand Yann M’Vila, tel est donc l’objectif avoué de l’international tricolore, qui a encore déçu ce week-end devant Lorient, sorti sous les sifflets du public rennais : « Mes performances ont été moins bonnes. Il y a l’extra sportif aussi même si je me dis que ce n’est pas totalement dû à ça. Je ne perds pas confiance. C’est vrai que tout était allé très vite et que tout s’était bien passé jusqu’ici. Retourner en équipe de France passe par des bonnes performances avec Rennes. Si je fais des performances comme face à Lorient, c’est sûr que je n’y retournerai pas. Il faut donc que Rennes remonte au classement pour être un peu plus vu ». Une vraie prise de conscience pour celui que l’on a rapidement promis à la lumière, qui reconnait avoir sans doute commis des écarts de conduite :

« Je sors moins. Après, quand je dis sortir, ce n’est pas sortir en boîte de nuit tous les soirs, hein ! C’est juste que j’allais souvent à Paris parce que ma famille est là-bas, mais aussi pour les opérations des sponsors. Ce sont des trucs que j’ai fait la saison dernière et je ne ferai pas les mêmes erreurs. À la fin des entraînements, je fais des exercices physiques supplémentaires désormais. J’essaie aussi de mieux manger. Je vais d’ailleurs prendre un cuistot à domicile. J’essaie de me prendre en main. Moi, j’aime beaucoup les sodas je vais essayer de diminuer ça aussi. Pour franchir un autre palier, il faut en passer par là. J’ai diminué énormément de copains. De copains, disons plutôt de faux-copains... De connaissances plutôt... J’en ai diminué énormément ! C’est à moi de faire attention. Le danger je l’ai vraiment ressenti avec le fait que je ne suis pas parti pour telle ou telle raison. Je n’ai pas envie de devenir plus personne du jour au lendemain. Mais, après, je me dis que tout n’est pas dû qu’à l’extra sportif. Je prends un exemple tout bête : Mario Balotelli, il fait énormément de conneries, mais il est fort ! Son potentiel efface un peu son extra sportif ». Mais n’est pas Mario Balotelli qui veut.

Khaled Karouri






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image