leral.net | S'informer en temps réel

Rentrée politique : Le jeune Kéba Kanté dépose ses baluchons dans son fief de Louga


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Février 2016 à 15:26 | | 7 commentaire(s)|

Après quelques mois d'absence, Kéba Kanté a fait sa rentrée politique dans son fief de Louga, ce dimanche, à l'occasion d'une rencontre avec ses partisans à la grande salle de spectacles du complexe culturel El Hadji Oumar Bongo. Cette rencontre a été baptisée "Japalé Macky 2017" (ré-élire le Président Macky Sall en 2017), rapportent nos confrères de Louga web médias. Le fils du Directeur Général du Port Autonome de Dakar Cheikh Kanté a profité de l'occasion pour lancer officiellement sa campagne au milieu de tous ses soutiens pour reconduire le président de la République dès le premier tour des élections de l'année 2017. Aussi, invite-t-il ses partisans et les électeurs à la mobilisation et au rassemblement, devant le député, président du conseil Départemental de Louga, Amadou Mbery Sylla et Ismaella Mbengue Fall, conseiller municipal et président de l'Odcav.

Pour l'occasion, le fils du Dg du port autonome de Dakar a montré ses ambitions qui visent à apporter un changement dans la région de Louga. « Nous voulons mener une campagne tonique et enthousiaste. On ne se contentera pas de critiquer, même s'il y a bien des raisons de le faire (...). L'essentiel pour nous est d'être une force de proposition. Je veux aider le Président Macky Sall à changer cette région », a déclaré M. Kanté. Venu le soutenir, le député Amadou Mberry Sylla appelle à l’unité et au rassemblement. « L'unité est une nécessité pour réélire Macky Sall aujourd'hui », dit-il, tout en indiquant que Kéba a montré le bon exemple en les invitant à cette rencontre. Pour lui, les conflits d’intérêts, des batailles de leadership et la guerre de positionnement existent dans tout parti politique. Cela entre dans l'ordre normal des choses.

Interpellé sur le projet de loi criminalisant l'homosexualité, le député qui porte l'initiative a déclaré qu'elle a été bien accueillie par les Khalifes généraux et l'opinion globalement. ''D'ici quelques semaines, dit-il, cette loi sera soumise aux députés. D’ailleurs, je ne compte pas reculer en si bon chemin.






Hebergeur d'image