leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Rentrée scolaire 2017-2018 : Aux Parcelles, la mairie forcée à recourir à des abris provisoires


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Octobre 2017 à 12:22 | | 0 commentaire(s)|


A quelques jours de la rentrée des classes prévue le 9 octobre prochain, le maire de la commune des Parcelles assainies, Moussa Sy, a effectué, hier, une visite dans les écoles élémentaires des unités 10 et 9 et à HLM Grand-Médine, en reconstruction. Malgré l’état des travaux des salles de classe, il a tenu à rassurer que les écoles pourront accueillir les potaches le jour de la rentrée.

Cette descente du maire sur le terrain intervient deux mois après le lancement des travaux qui tardent à être finis. Moussa Sy a ainsi pu faire le point avec l’entreprisse sur le déroulement des travaux, les problèmes et les perspectives.

« Il y a 10 salles de classe et 3 écoles à réfectionner. Déjà, nous avons réfectionné 4 salles de classe. Il nous reste 6 classes et les blocs des toilettes des Hlm Grand Médine », a informé Moussa Sy, qui souligne que l’ensemble de ces travaux relève du programme Agetip, sur instruction du chef de l’Etat, pour les écoles concernées. Selon lui, ces salles de classe viennent compléter le programme du Conseil municipal des Parcelles, qui est de 92 millions de francs Cfa.

Par contre, le maire des Parcelles assainies n’a pas du tout été tendre avec l’entreprise chargée des travaux, qui a accusé du retard dans la livraison des écoles. « Au moment où nous parlons, vous avez vu avec nous, l’entreprise est en train de mettre les bouchées doubles pour terminer, même s’il faut dire que cette entreprise est défaillante », a souligné le maire.

Et M. Sy, de préciser : « elle devait livrer les travaux depuis le début des vacances. Mais les entreprises sont ce qu’elles sont. Avec la directrice de l’école, nous pensons que d’ici 20 jours au maximum, les potaches pourront regagner les 6 nouvelles salles de case. Et ça va nous permettre de démolir toutes les autres salles de classe qui sont en ruines au niveau des écoles Hlm de Grand-Médine. Nous sommes obligés de mettre des abris provisoires aux écoles 8 et 9, pour laisser les entrepreneurs travailler ».


Vox populi








Hebergeur d'image