leral.net | S'informer en temps réel

Repas à bord, carburant et assurance maladie bloqués à Sénégal Airlines : L’Etat verse 500 millions à Vivo Energy

L’OBS – L’Assemblée générale des employés de Sénégal Airlines (ce matin) est partie pour être les Assises de la compagnie aérienne nationale. Car, tous les maux de la boîte dirigée par Mayoro Racine sont inscrits à l’ordre du jour : suspension de la couverture maladie par Saham Assurance, arriérés de salaire (3 mois), arrêt de la fourniture de kérosène par Vivo Energy, location élevée du Dash Q400 avec son équipage, chômage des pilotes, management et gestion commerciale…


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Octobre 2014 à 21:45 | | 0 commentaire(s)|

Repas à bord, carburant et assurance maladie bloqués à Sénégal Airlines : L’Etat verse 500 millions à Vivo Energy
L’Etat du Sénégal doit étudier profondément les raisons qui plombent la vie des compagnies aériennes nationales. A preuve, Sénégal Airlines, née des cendres de Air Sénégal international (Asi), est en voie de disparition, en moins de 5 ans d’existence. Et la situation financière actuelle de la boîte laisse croire qu’elle va vers la faillite. Car, le chiffre d’affaires a baissé de 3 milliards à moins de 500 millions de francs Cfa. Des raisons qui devraient pousser le Président du Conseil d’administration, Ibrahima Ndiaye, à convoquer les actionnaires pour revoir le fonctionnement de la direction commerciale et marketing qui procède à l’annulation des vols. Le Directeur général, Mayoro Racine, qui assure l’intérim depuis 6 mois, devrait aussi être évalué par les administrateurs. Des mesures qui n’aideraient qu’à mieux orienter la compagnie aérienne nationale.

L’Etat débloque 500 millions de FCfa pour du kérosène

Vivo Energy, fournisseur principal de kérosène de la compagnie aérienne nationale, avait refusé, la semaine dernière, de livrer du carburant à Sénégal Airlines pour cause d’arriérés de paiement. Bloquant du coup le rapatriement des pèlerins sénégalais à La Mecque. Si l’on sait que l’avion d’Air Asia devrait effectuer le vol retour des pèlerins. C’est ainsi que le Directeur général de Sénégal Airlines a alerté la hiérarchie pour débloquer la situation. Aussitôt après, l’Etat a versé 500 millions de FCfa à Vivo Energy pour que l’Airbus A330 puisse décoller en direction de Makkah.



Servair bloque les repas à bord

Pas de repas à bord dans les vols de Sénégal Airlines. Car la société Servair, en charge du catering, a bloqué le ravitaillement à bord pour réclamer son dû. Pis, Vivo Energy qui n’avait encaissé de l’argent que pour livrer du carburant à Air Asia pour les vols retour de La Mecque a encore bloqué la livraison de kérosène à Sénégal Airlines. Ce qui a ralenti l’exploitation de la compagnie aérienne(seul le Crj100 assure les vols domestiques) dirigée par Mayoro Racine. A preuve, Sénégal Airlines a annulé pratiquement tous les vols du week-end et du lundi (Ndlr : vols annulés jusqu’au 22 octobre) pour la sous-région et vers l’Afrique centrale. Des vols qui devraient être effectués par l’Airbus 320 cloué au sol à cause de l’argent réclamé par le loueur. Mettant du coup les passagers dans une mauvaise situation. Surtout que certains hôtels réclament des factures à Sénégal Airlines depuis des mois. Il s’y ajoute que les frais d’hébergement des pèlerins ont coûté 20 millions de FCfa à la compagnie, suite au retard de certains vols.

Un Dash Q400 loué avec son équipage

Pour assurer la desserte du voisinage et Ziguinchor, la compagnie aérienne nationale a loué un avion Dash Q400 à un prix élevé, taxé à l’heure. L’avion visible dans le hangar de Sénégal Airlines a été peint aux couleurs nationales. L’appareil qui attendait des documents d’autorisation de vol n’a pas encore démarré ses rotations. Si l’on sait que l’appareil n’est pas immatriculé au Sénégal. Pendant ce temps, l’équipage qui a été loué avec l’avion se la coule douce dans un hôtel de la place aux frais de la compagnie. Alors que Sénégal Airlines dispose d’une trentaine de pilote qui ne font que se tourner les pouces 24H/24. Et ils sont payés par la compagnie aérienne nationale. La meilleure solution serait de les mettre en chômage technique pour faire économiser de l’argent à Sénégal Airlines.

L’histoire des commissions

Il faut préciser qu’en réalité, les couacs constatés lors du démarrage du pèlerinage sont loin d’être des problèmes d’autorisations d’avions. Mais plutôt à un problème de commissions obligeant Sénégal Airlines a hébergé certains pèlerins à raison d’un coût global de 20 millions de FCfa. En fait, il y avait une histoire de commissions entre le loueur principal et son intermédiaire qui se trouve être un ex-cadre de Air Sénégal international (Asi) récemment licencié d’une compagnie aérienne de la sous-région. Est-ce que l’histoire de commissions n’a pas été à l’origine du retrait de Air Europa ? Car, cette compagnie avait refusé de verser des sous à des intermédiaires.

La couverture maladie suspendue par Saham Assurance

C’est dans ce contexte que la couverture maladie a été suspendue par la société d’assurance Saham Assurance, ex-Colina. Par conséquent, les employés ainsi que leur famille sont priés de ne pas tomber malade. Pis, à la fin de ce mois d’octobre, les employés de la boîte de Mayoro Racine seront à trois mois sans salaire. Des points sur lesquels les employés de la compagnie aérienne vont évoquer à leur assemblée générale prévue ce matin à l’aéroport de Dakar.

Mamadou SECK gfm.sn






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image