leral.net | S'informer en temps réel

Réponse à Amadou Tidiane Wone, DC du Président Wade: La vérité est un vieux compagnon du monde.

Suite à la réaction de Monsieur Wone Directeur de Cabinet du Président Wade à propos des précisions de Monsieur le Premier Ministre sur les dossiers Mittal et Petro Tim, nous relevons juste que les « diseurs de contrevérités » ne meurent pas de ridicule.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Décembre 2014 à 09:10 | | 2 commentaire(s)|

Réponse à Amadou Tidiane Wone, DC du Président Wade: La vérité est un vieux compagnon du monde.
Monsieur le Premier Ministre a mis en ligne dans gouv.sn tous les documents relatifs à ces deux affaires montrant que ce qui avait été dit le 21 novembre dans l’euphorie d’un meeting était une forme d’amalgame qui ne fait que détruire un plus en plus l’image de l’ancien Chef de l’Etat. Ceux qui le poussent dans ce jeu n’ont rien compris.

Le 21 novembre, Le Président Wade n’avait pas dit que c’est lui qui a accordé une licence à Petro Tim. Il avait sans doute oublié que c’est lui-même qui avait signé le décret non daté avec son Premier Ministre Souleymane Ndéné. Il n’avait pas aussi dit que le contrat avec Petro Tim avait été signé par lui et le Ministre Karim.

Le Président Wade n’avait pas rappelé que c’est lui-même qui avait maladroitement chassé Kumba et amené Mittal qui par la suite s’est révélé un éléphant blanc jusqu’à nous mettre dans une posture inconfortable avec un procès perdu. Par élégance républicaine, le Monsieur le Premier Ministre n’a pas dit ce que tous les Sénégalais se posent comme question à savoir : Pourquoi le Président Wade a joué à perte dans cette affaire du fer en nous mettant dans une situation inconfortable vis-à-vis de Kumba ? Aujourd’hui que Monsieur le Premier Ministre a mis en ligne l’accord transactionnel avec Mittal, les « amalgameurs » d’une soirée de meeting semblent persister dans la cacophonie avec des questions de la vingt-cinquième heure. Ils ne meurent pas de ridicule. Ils sont blindés.

Ils doivent cependant savoir que la décision d’aller à un accord transactionnel avec Mittal est prise par un régime souverain élu pour corriger les erreurs et gérer les affaires de la cité. Ce régime n’avait même pas voulu par élégance revenir sur les grosses erreurs et errements qui nous avaient mis dans ce pétrin.

Ils doivent aussi savoir (les amalgameurs) que les honoraires des avocats sont constitués de débours non inclus dans les 140 millions de dollars. Ils sont dans les 10 millions restants. Ce n’est pas un régime qui signe dans la précipitation des décrets non datés en ayant perdu les élections en 2012 qui doit pousser l’outrecuidance jusqu’à nous retarder avec ces questions amalgames.

Après les réponses de Monsieur le Premier Ministre sur l’affaire Petro Tim, le Sénégal a compris que Monsieur Aliou Sall est un employé d’une société installée au Sénégal sur décret du Président Wade suite à un contrat signé par le Ministre Karim et le Président Abdoulaye. Où est le problème ?

Monsieur Wone Directeur de cabinet du Président Wade peut continuer à amalgamer comme en mode mais en bon philosophe il doit se convaincre au moins d’une chose : la vérité peut ne pas être souvent de mode, mais elle est un vieux compagnon du monde. Un vieux compagnon du monde finit toujours par être vu par tout le monde. Voir la vérité n’est heureusement pas aussi pénible que regarder l’amalgame.

Mamadou Ndione
APR DIASS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image