leral.net | S'informer en temps réel

Réponse à l'article de Aida Mbaye - Par Ahmadou Bamba Faye

L’adjointe au maire Aida Mbaye fait vraiment pitié ! Ses sorties intempestives et mensongères trahissent son désarroi mais aussi et surtout son manque de maîtrise de la chose municipale qu’elle dit avoir pratiquée depuis trois mandats (sur trois listes différentes bien sûr).


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Juin 2014 à 09:17 | | 0 commentaire(s)|

Réponse à l'article de Aida Mbaye - Par Ahmadou Bamba Faye
Comment peut elle affirmer sans sourciller qu’en 2009 la masse salariale des temporaires était de 2 millions !
Pour sa propre gouverne, rien que sous le magistère du doyen Abdoulaye Diaw Chimère, cette masse était de 5 millions. Feu Ousmane Ndiaye l’a ramenée à plus de 9.500.000 FCfa, montant que l’équipe actuelle a trouvé (les états qui le prouvent sont bien là). Elle doit comprendre que quand l’action suit l’ambition, quand les actes accompagnent la vision, cela se traduit forcément par plus d’opportunités, plus de chantiers, de nouvelles dispositions et par conséquent de nouveaux postes budgétaires qui touchent aussi les temporaires.

Qu’Aida Mbaye vérifie au niveau des grandes communes du Sénégal, auprès des maires qui bossent pour voir qu’à défaut de drones ou de robots le travail dans nos communes se fait par des hommes et des femmes qu’il faudrait payer. Pour son information, la municipalité de Lille qui est d’une envergure moindre que celle de Saint-Louis compte 6000 employés. Parler aussi de brigades inutiles, c’est vraiment être cancre et limité dans la façon de concevoir le développement d’une cité. En outre, Aida doit se rappeler qu’elle a casé ses hommes dans toutes ces brigades, de même qu’à la DAF, au nettoiement, à l’équipe de gardiennage. Bref presque partout.

Dire aussi qu’il n’y a pas de bonne gouvernance dans notre équipe, c’est vraiment du nihilisme béat et gratuit, une mauvaise foi puante que le respectable forum civil pourrait démentir. En effet, le forum civil a décerné le label de bonne gouvernance à la commune de Saint-Louis après l’avoir soumise à un audit en profondeur. Aida Mbaye sait très bien que ce processus qui a abouti à la distinction de notre commune a été piloté avec succès par son camarade de parti, le maire Daouda Cissé sur instruction du maire Cheikh Bamba Dièye.

C’est dire que madame le maire passe complètement à coté de la plaque mais surtout manque de courage. Attendre mille huit cent jours pour parler ensuite d’agents fictifs, de dépôts sauvages relèvent de la duplicité. Cela se voit qu’elle a passé tout son mandat à voyager sinon à se baigner dans ce bureau transformé en bois sacré.
Enfin, elle confirme qu’elle est de la pire espèce des politiciens, de ceux-là pour qui, hélas la fin justifie les moyens.
Calomnies, mensonges, invectives et affabulations n’y feront rien. Madame le maire gagne légitiment une place méritée au musée de l’IFAN et du CDRS.

Pour ceux-là qui en doutaient encore, elle vient apparaître sous son vrai visage, celui d’un opportuniste et fin calculateur.

Parlez ! Parlez encore madame le maire.

A votre écoute.
AHMADOU BAMBA FAYE,
Cellule de communication des jeunes de la coalition And liggey sunu deuk






Hebergeur d'image