leral.net | S'informer en temps réel

Réponse aux intellectuels et politiciens qui sont contre l'envoi de soldats au Yémen


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Mai 2015 à 21:52 | | 8 commentaire(s)|

Réponse aux intellectuels et politiciens qui sont contre l'envoi de soldats au Yémen
En tant que Sénégalais, je me dois d'apporter mon point de vue en guise de droit de réponse à certains de nos intellectuels et politiciens qui cherchent toujours à mettre le pays en danger au moindre occasion. En voulant toujours faire un tour complet sur la politique de son Excellence le Président Macky SALL, nous découvrons combien ces intellectuels et politiciens sont malhonnêtes. Toute circonstance est occasion pour eux de tirer les bouts de ficelles aux fins de dénouer la cohésion sociale, anéantir les avancées politiques économiques qui nous mettent sur les rampes de l'émergence.

La tenue du XVème sommet de la francophonie, l'épidémie d'Ebola, le procès de Karim WADE, l'affaire de Charlie Hebdo, les conseils de ministres décentralisés, la transhumance politique, les grèves cycliques d'étudiants d'élèves ou d'enseignants, le naufrage de jeunes sénégalais voulant rejoindre l'Europe par la mer, bref tout, témoignent les charmes de leurs esprits d'où s'affichent des illusions néfastes qui dénotent une envie de nuire le pouvoir en place et frisent le commun vouloir de vivre en commun dans la paix et la prospérité.

Au lieu de contribuer à mettre sur place une bonne politique de développement, ils ne font rien de bon et n'ont jamais rien fait pour leur pays qui leur a tout donné. Pas même un débat constructif comme ils ne savent que débattre sur les plateaux de radios et de télés et des colonnes de journaux. Ils cherchent toujours par des analyses truffées avec mauvaise foi, les peines vives de toute une Nation qui cherche depuis l'indépendance à rejoindre le peloton des pays émergents afin de diminuer leur souffrance.

Un don honnête fait à un peuple honnête est toujours digne à recevoir surtout quand ce don vient d'un digne fils du pays de ce peuple qui le reçoit. Offrons à notre peuple la justice, la paix, la tranquillité et le bonheur de vivre en commun avec tout le devoir citoyen que nous lui devons. Pour ce cas précis d'envoyer des soldats sénégalais au Yémen, en soutien à l'Arabie Saoudite, le pays du prophète Mohamed (PSL), notre référence, notre guide, le meilleur des êtres, le pays de la « Kaaba » où se purifient les fidèles, les revoilà aux claviers de leurs ordinateurs et devant les micros et caméras, ignorant la raison la plus fondamentale qui est l'élan de solidarité internationale, gage de Paix, de développement économique et social à cette heure de la mondialisation et de la globalisation dont l'engagement est assuré par les signatures des différents pactes, protocoles et conventions des pays du monde entier regroupés autour de l'ONU.

Les revoilà avec leurs titres les uns plus dangereux que les autres, leurs analyses plus maladroites les unes des autres. Mais celui qui m'a le plus choqué c'est celui du sieur Babacar Justin NDIAYE, toujours égal à lui même, mesquin, lâche, plus attaché à la vie basse qu'à son devoir d'humain, qui titre sans gêne: « Le sang des Diambars pour financer le PSE ». Au lieu de joindre à leur existence une émulation de vertu qui doit les élever au dessus des bêtes, ils se rabaissent toujours devant cette question de conscience qui est : « qu'est-ce que j'ai fait de bien, de beau pour mon pays, mon peuple et l'humanité? » Les âmes justes se livrent toujours à des réflexions amères à chaque fois que ces derniers interpellent l'opinion nationale et internationale. A les lire, à les écouter parler sur un problème politique, nous sommes pénétrés de regrets car troublant toujours nos ardeurs patriotes et notre élan républicain. Qu'il me soit permis de leur dire d'être constructifs, justes, honnêtes, loyaux envers la Nation qui est notre âme commune.

Revenons sur le bien fondé d'envoyer nos soldats au Yemen; interrogeons l'histoire et établissons la situation géopolitique dans cette partie du monde. Depuis le 26 mars, une coalition militaire menée par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen. Les rebelles ont conquis l'essentiel du pays en se présentant comme un mouvement des déshérités. Ils ont mené une contre-révolution après le mouvement qui avait emporté Ali Abdallah Saleh dans la foulée du « printemps arabe ». Depuis, les élites politique, militaire et tribale du pays se déchiraient pour se redistribuer le pouvoir. L'Arabie saoudite intervient légalement, à l'appel du président en exil reconnu par la communauté internationale. Elle est tenue de respecter le droit humanitaire appliqué aux conflits armés non internationaux (les houthistes ne constituant pas un État, mais une rébellion dans un cadre national). Cela implique le respect de l'article 3 commun aux conventions de Genève de 1949, et du protocole additionnel II. Al-Qaïda a profité du chaos pour gagner des territoires.

L'État islamique (EI) a fait son apparition au Yémen avec les attentats de Sanaa, en mars. Aujourd'hui, le pays risque de s'écrouler à la manière de la Somalie: un État faible; des gouvernants sans légitimité, abandonnant de larges pans du pays à des milices islamo-mafieuses et terroristes; des populations forcées au déplacement et à l'exil par les violences et un sous-développement endémique ; la guerre, ponctuellement alimentée par des pays voisins comme l'Iran, pays qui ne respecte aucune convention ni charte des Nations-Unies. Ce qui était encore plus grave pour le monde musulman, les rebelles yéménites avaient pris une zone frontalière à l'intérieur du royaume saoudien, heureusement reprise. Libérer le pays du prophète Mohamed (PSL), protéger la religion musulmane contre toute tentative de diabolisation ne vaut-il pas l'envoie de tous les musulmans au Yemen?

Si la Foi en Dieu, la crainte de mal faire, la conscience dans toute sa splendeur humaine habitaient certains de nos intellectuels et politiciens, ils se seraient tous convertis en conseillers de son Excellence le Président Macky SALL qui, de par sa morale philosophique et républicaine qui n'altère en rien son humanité naturelle qu'il a toujours envers tous ses collaborateurs, parents, amis, adversaires et ennemis, n'a jamais dit ou fait de mal à qui que se soit. A quoi servent le pouvoir et la force qu'il procure pour lui? A rendre heureux son peuple et protéger la race humaine. Aidez-le dans sa mission que lui a confié Dieu le Tout Puissant au lieu de vous livrer à remplir toujours le vide, l'inutile et l'insensé pour mourir un jour sans avoir vécu.

Malick Wade GUEYE
Almeria/ Espagne.
wadegueye71@yahoo.fr






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image