leral.net | S'informer en temps réel

Réponse d’un citoyen à Idrissa Seck (Par Mohamed Lamine Massaly)


Rédigé par leral.net le Dimanche 17 Juillet 2016 à 13:59 | | 47 commentaire(s)|

Réponse d’un citoyen à Idrissa Seck (Par Mohamed Lamine Massaly)
Ce qui m’a poussé à écrire cette lettre, c’est le sentiment de l’urgence, sentiment qui peut se mesurer en trois mots : tristesse, inquiétude et espoir. La tristesse m’habite de constater qu’Idrissa Seck par ignorance et par irrespect traite le Président Abdoulaye Wade d’ignoble, terme grossier, impertinent, vu l’âge du Président Wade, vu tout ce qu’il a fait pour Idrissa Seck, pour sa famille et ses proches. Le Président Wade ne mérite pas cette ingratitude indescriptible, c’est pourquoi je me sens triste de constater qu’Idrissa Seck fait partie de la race des êtres courts aux idées très courtes et malhonnêtes. Devant ses mensonges et malhonnêtetés indescriptibles, comment ne pas être inquiet pour l’avenir de mon cher pays, le Sénégal, avec la présence dans le landernau politique d’un homme de la trempe d’Idrissa Seck, un homme qui dupe, trompe, manipule. Idrissa Seck est devenu aujourd’hui un marchand d’illusions qui tente de semer le doute dans la tête des Sénégalais qui, malheureusement pour lui, sont assez avertis donc ses multiples sorties malencontreuses et malhonnêtes ne peuvent prospérer, dans la mesure où nous savons tous combien l’homme Idrissa, le petit et faux, toujours fidèles à sa logique du « ôtes-toi de là, que je m’y mette ». Idrissa Seck est au crépuscule d’une petite carrière politique. En plus, quand il s’agit de parler d’éthique, Idrissa Seck n’a pas voix au chapitre, tellement il est ingrat et traitre. Il peut écrire un livre de 5 millions de pages s’il veut, pour essayer de convaincre et de manipuler les Sénégalais, il ne réussira pas, car il est voleur, un grand voleur, un très grand voleur. Franchement ce petit monsieur doit arrêter de duper les gens, il fait dans le dilatoire. Un jury, nous n’en avons pas besoin, s’il a la nostalgie des collèges et lycées, il n’a qu’à aller se présenter au BFEM du lundi. Un jury va le recevoir et lui donner des zéros, tellement il est nul en politique et méchant. Jusqu’à l’extinction du soleil, le petit Idrissa restera un ignoble voleur, un roublard de classe exceptionnelle. Je m’étais dit que jamais je ne répondrai à ce fœtus, ce prématuré ignoble, affamé de pouvoir. Idrissa Seck, avant l’extinction du soleil est déjà démystifié d’où sa perte du département de Thiès et de tout le Sénégal. Cet homme est un danger ambulant, qui fait le tour du monde pour planquer l’argent qu’il a volé, en ouvrant et en fermant des comptes. Sa profession c’est ouvrir, fermer et rouvrir des comptes pour dissimuler des milliards, beaucoup de milliards, énormément de milliards, qu’il a pris du Sénégal, et lui Idrissa Seck sait que je sais. Mais c’est dommage qu’Idrissa Seck ne sait pas qu’il ne sait pas sinon il n’attaquerait jamais un modèle, un symbole, une référence comme Me Abdoulaye Wade qui lui a tout donné. Je vous donne rendez-vous pour vous dire davantage qui est Idrissa Seck, ce qu’il a fait ici et en France d’où je reviens, sachant beaucoup sur lui et ses scandales de tous genres.

Votre compatriote

Mouhamed Lamine Massaly

Ancien PCA de la SIRN

Membre du Comité Directeur du PDS

Responsable du PDS à Thiès






Hebergeur d'image