leral.net | S'informer en temps réel

Réponse d’un militant indigné à un politologue : Un peu de décence s’il vous plait…

Rémy de Gourmont (épilogues 2) disait ceci : « A défaut de haine, il faut avoir beaucoup de mépris ».

Un politologue sénégalais, Abdou Aziz Diop, a tenu sur la RFM des propos particulièrement haineux. Nous sommes incapables d’éprouver la même haine, nous n’en voyons pas la justification. Le sentiment le mieux partagé parmi les militants d’Idrissa Seck, a été l’incompréhension. Pourquoi ces insultes ? Au nom de qui ? Au nom de quoi ?

Nous avons été 500 000 sénégalais à avoir donné notre vote à Idrissa Seck en 2007, score réalisé durant les 50 ans d’indépendances à une élection présidentielle que par les trois présidents sénégalais : Senghor, Diouf et Wade.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Octobre 2010 à 21:49 | | 17 commentaire(s)|

Réponse d’un militant indigné à un politologue :   Un peu de décence s’il vous plait…
Nous nous sommes sentis insultés par ces propos du politologue Diop. Nous nous demandons ce qui lui donne ce droit.

Depuis la présidentielle de 2007, une soit disante élite poltico-médiatique semble avoir perdu la raison et la sérénité. Des experts politologues, sociologues, psychologues, à la science confuse, avaient prédit une débâcle de Wade, certains disant même que Wade ne serait pas au deuxième tour. Ayant échoué à formater les sénégalais à un tel résultat ou découvrant les limites de leur science (ou de l’étendue de leur ignorance), ces experts et activistes ont perdu tout sens de la mesure. Aujourd’hui il s’agit pour eux de ne plus laisser les sénégalais réfléchir par et pour eux-mêmes, ils veulent nous imposer la pensée unique, nous mettre une camisole de force, en utilisant la terreur du verbe, squattant les plateaux et les tribunes de la presse.

Cela ne passera pas. Si Abdoulaye Wade a échoué à mettre Idrissa Seck au pas, ce n’est pas des chômeurs reconvertis faiseurs d’opinion (ou faiseur de malin) qui y parviendront.

Qu’a dit Idrissa Seck qui lui vaut ces insultes ? Idrissa répondra si jamais il en sentait le besoin. Nous qui cheminons avec lui depuis le MSIS en passant par REWMI, nous avons confiance qu’il remettra à leur place ces apprentis sorciers. Nous ne cherchons pas à le défendre. Nous voulons dire à ceux qui l’insultent et qui donc nous insultent, d’aller sur le terrain des arguments s’ils veulent être utiles aux sénégalais. C’est à ce débat là qu’appelle Idrissa Seck sur l’énergie, sur les télécoms, sur la mendicité, sur le processus électoral, sur la candidature de Wade et sur le dialogue politique.

Sur la candidature de Wade des questions se posent et ne pas les voir c’est faire preuve de cécité politique. Si la limitation des mandats de la constitution de 2001 peut s’appliquer légitiment et légalement au premier mandat de Wade, élu en 2000 sur la base de la constitution dont les socialistes avaient extirpé la limitation des mandats, qu’est ce qui légalement et légitiment s’opposera à ce que la majorité qualifiée du PDS valident une nouvelle modification qui appliqueraient de manière rétroactive les deux mandats de sept ans à Wade ? Voilà la question que pose Idrissa et qu’il propose à un débat national. Cette question n’a pas été réglée par les constitutionalistes et elle a une réponse politique d’où l’intérêt d’un dialogue national. Chacun a le droit d’avoir son appréciation, d’exprimer son désaccord mais cela ne peut en aucun cas enlever à Idrissa Seck le droit de poser le débat.

N’est ce pas Tocqueville qui disait ceci : « Dans les nations où règne le dogme de la souveraineté du peuple, chaque individu forme une portion égale du souverain (…). Chaque individu est donc censé aussi éclairé, aussi vertueux, aussi fort qu’aucun autre de ses semblables »

Ce qui nous étonne, nous qui cheminons avec Idrissa, c’est que pour une certaine classe politico médiatique la seule cible c’est Idrissa Seck. La complaisance et la tolérance, quand elles sont de mises c’est pour les autres hommes politiques. A Idrissa Seck on ne pardonne rien. Pourtant ces mêmes personnes ferment les yeux sur les déclarations de ceux qui avaient convoqué la presse pour lire un faux rapport, de ceux qui avaient convoqué le corps diplomatique pour détruire un homme, de ces deux ex communistes qui sortaient du palais un certain matin d’avril 2004 tout heureux de la bonne nouvelle : le limogeage d’Idrissa Seck, l’empêcheur de tourner en rond.

Nous ne pouvons pas comprendre qu’on accepte que celui qui disait de Niasse, Tanor, Dansokho et cie qu’ils doivent à Wade de ne pas aller en prison, que celui là les retrouve dans le Benno, sans aucune levée de boucliers de nos politologues, que celui qui démolissait un entrepreneur sénégalais devant le corps diplomatique le retrouve dans les mouvements citoyens, mais qu’on utilise tous les mots pout traiter Idrissa parce qu’il a retrouvé Wade.

Pourquoi n’a-t-on pas entendu ces politologues lorsque les maires de Benno (sauf 2) ont refusé d’appliquer la recommandation phare des assises nationales : la déclaration de patrimoine ?

Le politologue reproche à Idrissa de ne pas avoir participé aux assises nationales. La participation à ces assises était elle obligatoire ?

Le candidat Idrissa Seck et son parti REWMI avaient déjà réfléchi sur les problèmes des sénégalais avant d’aller en campagne en 2007. C’est un programme de redressement national qu’ils avaient proposé aux sénégalais, avec 250 propositions touchant tous les domaines, allant même sur certains points plus loin que ce qui est sorti des assises. Mais comment faire des assises nationales sans le pouvoir ? Qui appliquera les conclusions ? Voilà des questions dont nous attendons toujours des réponses.

Il faut être sérieux. On peut tout choisir pour un homme politique sauf une chose : sa stratégie d’alliances.

Nous demandons donc au politologue de savoir raison garder et de rester serein. Certains mots sont pires que des maux parce qu’ils ne créent que des maux.

Je termine en vous demandant de réfléchir à cette belle citation de François de Guizot : « Voici à quelles sources le mot démocratie puise sa puissance.

C’est le drapeau de toutes les espérances, de toutes les ambitions sociales de l’humanité, pures ou impures, nobles ou basses, sensées ou insensées, possibles ou chimériques »

Matar Seye

Coordonnateur Ex Rewmi
Responsable PDS
Commune d’arrondissement de Biscuiterie

matarseye@yahoo.fr



1.Posté par Adja le 12/10/2010 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est a noter dans le discours de idy et de ses
adversaires c est la grande difference dans le ton,
dans la demarche, la politesse, la religiosite, la
technicite.

Autant on ecoute idy avec attention et serieux et meme
avec admiration devant son eloquence, la pertinence de
ses idees, devant son inebranlabe desir d etre
president autant on ecoute ses adversaires avec u
certain amusement devant le nature et la profusion des
insultes ainsi que la faiblesse de leur argumentation.

C' est toujours le meme rituel, Idrissa SECK parle et
dit des choses sensees, d autres viennent et insultent
sans arguments probants a ce rythme ils vont trop bien
meme positiver son profil mediatique....for free.
On sent trop de haine a leur niveau et trop de calme de
depassement au niveau de idy.

La difference de niveaux est trop disproportionnee.
Wassalam.

2.Posté par Dethie law le 12/10/2010 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous etes faché parsqu'il a dit dimanche que Idi est le prototype du salaud politique,et il a raison apres avoir bouffé nos sous moi je dis k c un voleur.Que Dieu fasse que ces sous soient une malédiction pour lui sur terre et devant dieu

3.Posté par AWA le 12/10/2010 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IDY EST PIRE QU UN SALAUD POLITIQUE. . NIAKE FAYDA.

4.Posté par Adja le 13/10/2010 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci a dethie law et a Awa ..par vos ecrits vous illustrez parfaitement mon propos.

Voila ce que je disais...insultes et haine..contre calme et pertinence, enervement et affolement contre ...Zen et determination.

je suis tres amusee par cette guerre virtuel et mediatique de Idrissa seck contre ses adversaires.
je dois dire que idy remporte pour le moment toutes les batailles.

5.Posté par Gass le 13/10/2010 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Adja, Idy ne vaut plus rien. Ce gars est une honte pour son pays. Il croit pouvoir ramasser le pouvoir au lieu de se battre. Il merite que Wade l'egorge comme un mouton d'ailleurs c;est comme ca il s'est caricature. C'est un petit type a la recherche du pouvoir par tous les moyens. Il n'a que Thies qui lui reste, yen wa Thies sen affaire la.

6.Posté par Adja le 13/10/2010 02:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


amusee.....vraiment amusee

7.Posté par ngoor le 13/10/2010 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE SENEGALAIS N'AIME PAS QUELQU'UN QUI EST MEILLEUR QUE LUI. IDRISSA EST MEILLEUR QU'EUX . QU'IL SOIT PRESIDENT OU NON, IL RESTERA LE MEILLEUR HOMME POLITIQUE DE SA GENERATION. TOUT EST CLAIR DANS SA TETE. ON SENT DANS SES PROPOS LA FERME AMBITION DE TRANSFORMER LE SENEGAL. DAFA BEUGUE LOU BAAKH. C'EST SA NATURE C'EST DIEU QUI L'A FAIT AINSI. C'EST POURQUOI IL SUSCITE BEAUCOUP DE PASSION. ON L'AIME OU ON L'AIME PAS.

8.Posté par Eric Toupane le 13/10/2010 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

n’importe quoi, Idy et ses adversaires sont tous pareils, c'est des politichiens pardon politiciens, wakh rek, en réalité ils ne sont là que pou eux-mêmes.

9.Posté par ziza le 13/10/2010 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

idy est le meilleur et il le restera juska lextinction du soleil. kou meeeeeerrr boko akkkk sagua armmmm kou amoul fayyda la akkkkk kou faible wala kouniou niousssssssssss ba pareeeeeeeeeeeeee nguayyy saga di demmm akkk sayyyy ronguogn. peace out

10.Posté par piment rouge le 13/10/2010 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu devrais pas se nommer Abdou AZIZ car ces noms doivent aller avec le bon le serieux, la piété, la sagesse, la droiture , la politesse etc...etc .
RFM n'est pas une Station de cancres . A l'avenir ce genre de type ne doit pas étre invité .Des hommes de qualité animent ces émitions, écoutés aussi par des personnes responsables d'où la présence de badola doit étre évité. un Badola c'est quelqu'un qui dit jamais du bien, un médiocre, ridicule , méchant, jaloux, hautain bref tout ce qu'un musulman doit évité

11.Posté par ngaary le 13/10/2010 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca se voit que Aziz diop a tape dans le mille. Votre reaction est une preuve justement de comportement de salaud politique. Comment pouvez vous faire reference aux elections de 2007 alors que Idy meme en son temps les a qualifie de mascarades et qui a justifie son boycott des legislatives suivantes. soyons serieux ce n'est pas en se gargarisant de ces chiffres que vous retrouverez vcotre electorat perdu.

12.Posté par piment rouge le 13/10/2010 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VIVE LE PRESIDENT IDRISSA SECK. Vos contributions sont de trés hauts niveaux. A chaque fois que vous sortez à travers la presse vous ne cessez de montrer comment un responsable , un homme d'Etat doit se comporter et poser des actes pertinents.Je sais monsieur le Pdt SECK qu'avec vous on peut compter voir notre pays sortir de certaines dificultés, retrouver une croissance positive, se développer trés rapidement; Vous étes le PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT. QUE LE BON DIEU VOUS GARDE. AMINE

13.Posté par annie le 13/10/2010 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci matar c'est un reel plaisir de te lire et de retrouver tous ces gens de valeurs derriere idrissa.
pour vous autres détracteurs, j'ai limpression de voir un chie et son maitre, le maitre IDY chaque matin se lévé avec encore plus de noblesse et vous les chiens vous le suivez en aboyant.
idy rawnalen nopaloulen.
Quant à toi, semblant de constitutionnaliste ta sale personnalité se refléte même sur ton visage, nourou wo sakh nit

14.Posté par Jambar le 14/10/2010 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent Matar. J'ai surtout aimé l'allusion aux deux hypocrites en chef: Macky et Gadio qui n'ont eu que ce qu'ils méritent. Et Dieu sait qu'ils n'ont pas encore fini de payer.
Paroles de Jambar qui n'aime pas les traitres et les hypocrites.Surtout quand ils sont doublé d'ethnicistes.

15.Posté par Le Sabre Vert le 14/10/2010 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment pouvez vous éteindre la lumière D'Allah ?
Vos cœurs se briseront et vos âmes pendues dans la géhenne des enFers et le serviteur d'Allah triomphera !

16.Posté par Vik le 16/10/2010 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bakkar bakoul wakhou piliticien diaroul geume Soube amna sénégalais dafa beuge wakh loumou fékéwoul yéne féké bimouye sath khaliss dakh Ablaye wade moke wakh rék bayiléle lolou waye séte léne séne baméle euleuke dina métidé amoule damako dégone dé wakh léne ligué kham adouna diekh na pa paré toude léne yalla kouke défe bakhne kouke défou bakhne

17.Posté par Adja le 17/10/2010 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

e gars( Idrissa seck) dont tu parles etait classe 2eme
aux dernieres presidentielles, devant Ousmane tanor
dieng qu'il devance de presque 100 000 voix.

Il parait qu'apres ces elections et son retour au PDS
il ne valit plus rien au senegal, pourtant aux
elections suivants (locales ) il trouve le moyen de se
classer troisieme au niveau national, Sans avoir battu
campagne hors de sa commune de thies, juste sorti une
fois de sa commune pour allers a Sangalkam (ou il a
gagne aussi).

Il s est donc classe troisieme au niveau NATIONAL sans
battre campagne....juste en restant a thies...alors
qu'il etait deteste et politiquement fini???!!!!

Qu'est qui l'a battu, deux coalitions composee l'une
(PDS) de plus de 50 partis, et l'autre (BENNO) de 39
partis politiques.

Pas mal pour quelqu'un dont la cote est au plus bas sur
le plan politique.

On dit quoi ????

Yalla Nafi Yague te Wer

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image