leral.net | S'informer en temps réel

Reportage : Augmentation du nombre de vendeurs de YAMBA à Yoff

Les vendeurs de chanvre indien au Sénégal sont devenus plus nombreux, à yoff,un foyer religieux connu paisible. Les trafiquants de drogues dures comme la cocaïne gagnent du terrain ; de même les trafiquants de visas.Ils sont domiciliés à Ngaparou ;cité Apecsy ; Cité Alia Guène ou yoff layène. La jeunesse est ainsi exposée face à ce fléau qui les consume à petits feux. Pourtant,les yoffois n’ont jamais voulu louer les étrangers dans leur maison, la situation est pire. Puisque,Burkina Nabé,ivoiriens,nigériens, ect… Reportage.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Avril 2012 à 14:36 | | 0 commentaire(s)|

Reportage : Augmentation du nombre de vendeurs de YAMBA à Yoff
Le quartier de yoff est devenu maintenant une zone dangereuse. Et pour cause, il y’a une recrudescence du trafic de drogue ; tout se fait dans le quartier. De Ngaparou,en passant par la cité Apecsy,la cité Alia Guène et yoff layène,les étrangers ont envahi les maisons. Ils y font du tout : c’’est la vente du chanvre et de la drogue. Mieux,ils sont dans les cybers pour y trafiquer des visas,des chèques avec la complicité des gérants de cybers.

Cela peut créer un danger énorme pour les populations ;puisque dans le passé,les yoffois ont toujours refusé d’héberger des étrangers jusqu’à leur louer des appartements. Ils sont des femmes ou hommes . « Nous devons régler cette situation,parce que c’est nous qui habitons le quartier » a laissé entendre,un habitant de Ndénat. IL estime que les yoffois doivent se mettre debout pour combattre les malfaiteurs qui louent dans les maisons. « Sans cela,ils vont détruire l’image de notre quartier »ajoute une dame de la cité apecsy).

De son avis, elle pense que les forces de l’ordre doivent régulièrement faire des rondes dans le village pour mettre la main sur ces malfaiteurs qui,selon elle,hante le sommeil des habitants. « Ce qui me dérange,ces gens ne sortent que la nuit ; et puis ils ne travaillent pas » s’inquiète notre interlocutrice.

En tout cas, les éléments de la police doivent mener des rondes pour un lavage à grande eau ;ou même collaborer avec les populations ;car la situation commence à prendre de l’ampleur dans le quartier paisible de yoff. D’habitude,les malfaiteurs aiment ces quartiers.

senenews.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image