leral.net | S'informer en temps réel

Réquisitoire du parquet spécial : "Y'en a marre" n'envisage pas se battre pour Karim et Cie

"Y'en a marre" était hier à Guédiawaye en marge de la campagne "wax ak sa député". Une occasion saisie par le coordonnateur du mouvement, Fadel Barro, pour s'exprimer sur l'actualité judiciaire marquée par le procès Karim Wade qui est à son épilogue et la condamnation des jeunes de Colobane pour le meurtre du policier Fodé Ndiaye lors de la Présidentielle de 2012.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Février 2015 à 11:39 | | 101 commentaire(s)|

Réquisitoire du parquet spécial : "Y'en a marre" n'envisage pas se battre pour Karim et Cie
Pour les Y'en a maristes, le réquisitoire du parquet spécial contre Karim Wade ne constitue guère une actualité. Pour eux, il n'y a rien de nouveau sous le soleil qui vaille la peine qu'on s'y attarde. Prenant exemple sur la condamnation des jeunes de Colobane à 20 ans de prison pour le meurtre du policier Fodé Ndiaye, Fadel Barro martèle : "Les gens n'en parle pas. La presse ne s'est limitée qu'à l'étape des comptes-rendus. Aujourd'hui, le procureur de la Crei a requis 7 ans de prison contre Karim Wade et on nous interpelle de partout. N'oublions pas tous ses jeunes de la banlieue qui, à cause des longues détentions, croupissent en prison. Je parle particulièrement de ces jeunes de Colobane. Aujourd'hui, tout le monde connaît les conditions dans lesquelles la police a recueilli des aveux. Ils (les jeunes condamnés) ont été torturés. Un policier a été tué. Cette même police a diligenté l'enquête et a torturé ces jeunes-là pour recueillir des aveux. Je ne parle même pas du témoignage de cette dame qu'on a sortie de je ne sais où pour charger ces jeunes. On n'en parle pas alors qu'ils vont croupir dans les prisons et pendant 20 ans parce qu'ils n'ont personne pour les défendre".

Aussi le coordonnateur de "Y'en a marre" poursuit-il pour dire : "Ce n'est pas parce que Karim Wade est le fils d'un ancien Président, qu'il a un parti politique, les moyens d'avoir des avocats, que nous, simples citoyens lambda, allons nous battre alors qu'il y a des jeunes qu'on range aux oubliettes". Et M. Barro ne s'en prend pas uniquement à Wade-fils, il a rappelé, d'après EnQuête, qu'un marabout accusé d'avoir enterré des personnes vivantes a été libéré ; que des journalistes et d'autres célébrités impliqués dans des histoires de mœurs ont été libérés et qu'un promoteur de lutte mouillé dans des affaires de drogue a bénéficié d'une liberté provisoire. "Ils ont tous été libérés parce que ce sont des célébrités, des gens connus. Ces jeunes de la banlieue que personne ne connaît, ils croupissent dans les prisons à cause des longues détentions. Il faut profiter du procès de Karim Wade pour positionner véritablement les problèmes des Sénégalais lambda qui vivent et subissent les manquements et faiblesses de notre justice et pour qui personne ne parle", a-t-il conclu.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image