leral.net | S'informer en temps réel

Restitution du stade Assane Diouf : Les investisseurs chinois, furieux, brandissent leur protocole de Rebeuss


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Juillet 2016 à 12:33 | | 5 commentaire(s)|

Restitution du stade Assane Diouf : Les investisseurs chinois, furieux, brandissent leur protocole de Rebeuss
Les investisseurs chinois sont remontés contre le président de la République, Macky Sall, suite à sa décision de restituer le stade Assane Diouf aux habitants de Rebeuss. Le site devait habiter le projet "Kawsara" initié par des opérateurs économiques sénégalais, une société d’Etat chinoise et des privés chinois. Furieux, ces investisseurs ont fait parvenir à la rédaction de L’Observateur un document qui prouve qu’ils ont bien l’autorisation d’exploiter le site.

Dans le-dit document, il est question d’un "bail en bonne et due forme et de droits réels sur le terrain, d’une autorisation de construire ainsi que d’un protocole avec l’Etat du Sénégal pour réaliser une arène de lutte et un stade de football à Ouakam, la reconstruction d’un centre social pour la mairie de Dakar sur le site du Cem Malick Sy, d’un agrément au code des investissements, d’un protocole d’accord avec l’État du Sénégal…". D’autres projets de partenariat sont mentionnés dans ce document selon le journal L’Observateur.

A ces garanties étatiques s’ajoute un premier investissement sur les lieux, d’un montant de 10 milliards de FCfa. Même si ce partenariat a été finalisé à l’époque du régime d’Abdoulaye Wade, ces investisseurs rappellent que “l’Etat est une continuité et doit assurer la sécurité juridique et foncière de nos partenaires notamment les investisseurs étrangers". Un différend qui risque d’être à l’origine de bisbilles diplomatiques entre la Chine et le Sénégal. Les autorités chinoises n’apprécieront sûrement pas la décision du chef de l’Etat. Une affaire à suivre de très près…

senego






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image