leral.net | S'informer en temps réel

Restructuration de l'Ujtl: Toussaint Manga réplique à Fatou Thiam et met en garde Modou Diagne Fada

C’est la guerre des mots par communiqués entre Toussaint Manga et Fatou Thiam. Suite à la sortie de cette dernière dans la presse hier, le premier nommé n’a pas attendu longtemps pour réagir. Dans un communiqué qui nous est parvenu, le Secrétaire général écrit ce qui suit: " il est faux et archi faux aucune commission féminine du parti ne s’est réunie pour demander le départ de Toussaint Manga".


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Décembre 2014 à 08:47 | | 1 commentaire(s)|

Restructuration de l'Ujtl: Toussaint  Manga réplique à Fatou Thiam et met en garde Modou Diagne Fada
Poursuivant, Toussaint Manga souligne : "d’ailleurs cette commission féminine n’a jamais existé dans la pratique, car Fatou Thiam n’a jamais œuvré à mettre en place le bureau de la commission depuis octobre 2011, date de sa nomination par Bara Gaye (...) Il faut préciser que Fatou Thiam n’a jamais été élue, elle a été nommée par Modou Bara Gaye et d’ailleurs nous nous rappelons de toutes les péripéties de sa nomination. Depuis 4 ans, elle n’a jamais convoqué une réunion de la commission féminine, (...) jamais au plus grand jamais. On ne peut créditer aucune activité à son actif. Cette commission a toujours été fictive sous Fatou Thiam qui s’en est servie juste pour pouvoir être député et l’a rangée aux oubliettes tout en espérant être à la tête de la commission jusqu’ en 2017 pour être promue député encore", ajoute-t-il.

Selon toujours Toussaint Manga : "l’UJTL a de tout le temps procédé à une réorganisation du Bureau exécutif National (Ben). Ce n’est guère un fait nouveau. Pour rappel et en titre d’exemple, Modou Diagne Fada, Aliou Sow et Lamine Keïta ont tous proposé au début de leur magistère pour chacun un BEN réorganisé, ce n’est que après certains ont eu la chance d’aller en congrès et proposer par la suite un BEN élu issu d’un congrès".

S’agissant du nouveau bureaux, il explique : "Fatou Thiam s’est vue confier dans cette nouvelle réorganisation la commission chargée de la jeunesse de la diaspora surtout qu’elle reste la seule responsable jeune du parti a avoir bénéficier d’un passeport diplomatique en tant que député, ce qui lui permet de voyager facilement et d'être le relais de l’Ujtl dans la diaspora".

Faisant dans la menace, le patron de l’Ujtl persiste et signe : "Cette fois-ci, la validation du BEN sera respectée à la lettre et la nouvelle fera correctement son travail et s’évertuera à relever les grands défis qui interpellent la jeunesse du parti. (…) Personne ne peut mettre la pression sur le parti ou sur le frère secrétaire général Maître Wade".

A l’en croire, "Fatou Thiam, informée que le Président a validé le nouveau bureau, a commencé par un chantage en menaçant de démissionner du groupe parlementaire. Ensuite, comme Karim a bon, dos elle dit que c’est les pro Karim qui veulent la débarquer (elle est pro qui alors ?) et enfin elle veut y mêler d’autres responsables qui ne sont ni de près ni de loin impliqués. Le seul responsable dont le nom est mêlé depuis le début de ces agitations est malheureusement Modou Diagne Fada que nous demandons solennellement de raisonner Fatou Thiam qui dit travailler pour lui en vue de la préparation de la succession de Wade au poste de SG du PDS (...)"

"Nous appelons tous les frères et sœurs à plus de vigilance et à ne pas essayer d être embarqués dans des combats d'intérêts crypto-personnels, malgré l’argent qu’elle commence à distribuer pour vouloir corrompre certains jeunes. Le seul combat qui vaille, c'est libérer les Sénégalais le plus vite possible avant même 2017 de se régime de prédateur de Macky Sall", conclu Toussaint Manga.






Hebergeur d'image