leral.net | S'informer en temps réel

Résultats de l’entrée en Sixième : Un taux de réussite de 95,18 %

Les résultats de l’entrée en sixième sont satisfaisants. Le taux de réussite national est de 95, 18 %. L’examen de l’entrée en Sixième a enregistré de très bons résultats cette année. En effet, un taux de réussite national de 95,18 % a été enregistré, informe la Direction des examens et concours. Les taux par région s’établissent comme ainsi : Dakar 97.82, Diourbel 97.52, Kaolack 94.65, Kédougou 87.30, Matam 97.34, Saint-Louis 95.73, Thiès 97.16, Fatick 96.84, Kaffrine 87.47, Kolda 83, Louga 95.74, Sédhiou 92.83, Tambacounda 89.70 et Ziguinchor 95.62. Selon la direction des examens et concours, ces résultats sont la conséquence du renforcement des capacités d’accueil mais aussi des performances pédagogiques.


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Septembre 2010 à 03:10 | | 11 commentaire(s)|

Résultats de l’entrée en Sixième : Un taux de réussite de 95,18 %
« Depuis 2004, avec la loi d’orientation 2004-37 du 15 décembre 2004, une nouvelle orientation a été donnée au rendement interne. Les capacités d’accueil ont été augmentées, les performances ont suivi. Ce qui explique ces bons résultats », justifie la direction des examens et concours. Pour des responsables du ministère comme le directeur de la formation et de la communication (Dfc), Abdoulaye Diatta et le directeur de la planification et de la réforme de l’éducation (Dpre), Djibril Ndiaye Diouf, de tels résultats ne font que renforcer la décision de la suppression de l’examen. « Avec de tels taux de réussite, quelle est la pertinence de cet examen dans lequel on met plusieurs millions de F Cfa. Mieux, l’éducation étant obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, soit 10 années d’études, le Certificat de fin d’études élémentaires (Cfee) n’a plus d’importance puisque le diplôme de référence est désormais le Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) », a estimé le Directeur de la planification et de la réforme de l’éducation (Dpre), Djibril Ndiaye Diouf.

Daouda MANE
Source Le Soleil




1.Posté par youssoupha fall le 16/09/2010 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Professeurs retrousser vos manches

2.Posté par sow le 16/09/2010 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cest un scandale de faire passer en 6eme des eleves ne sachant ni lire ni ecrireincapable de crocher le certificat detude -lentree en 6eme doit rester un concours au lieu de bonder les cem avec des classes a 90 voire100 eleves

3.Posté par prof le 16/09/2010 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vraiment plus qu'un scandale surtout quand on fait croire aux gens que ce sont de bons resultats et le fruit de performances.
c'est dommage que le ministere ne soit pas honnête avec les populations pour leur fair comprendre que leurs enfants sont passés avec 30 points et qu'ils sont destinés à aller jusqu'au bac sans avoir aucun diplôme.
l'Etat a mangé l'argent des bailleurs et veut faire des enseignants les boucs emissaires. il va tout faire pour qu'il y'ait des gréves et justifier le bas niveau des élèves.
levons nous contre cela sinon seuls ceux qui ont les moyens vont reussir.
l'Etat adecidé de tuer le public

4.Posté par Naar le 16/09/2010 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dommage kon fait passer des elèves ki on 30 points. kel honte.
Et dire k c des performances.le systeme est pourri

5.Posté par maitress d'écol le 16/09/2010 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kalidou diallo est fou à lier. QUELLE HONTE POUR LE SENEGAL.MEME LES CHEVRES ET LES BREBIS ONT REUSSI A L'ENTREE EN 6em

6.Posté par enseignant le 17/09/2010 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si vouloir justifier une mesure des plus anti pédagogiques pousse notre soit disant ministre à agir de la sorte,je plains nos chers élèves!A quand les Hommes qu'il faut à la place qu'il faut?Ils savent très bien qu'ils ne racontent que des bobards,mais Yalla guemoul nélawoul,té loo guiss dafay djeex!

7.Posté par belepe le 21/09/2010 06:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Le Ministre,
Nous savons qu'avec l'APC ( approche par les compétences) le diplome devient asset impertinent. Cependant nous aurions attendu,si on était àvotre place,de généraliser cette nouvelle donne pour faire passer tout le monde.
Au moment ou les enseignants parlent de mesures d'accompagnement et de formation,estimez-vous que l'Etat a les moyens de classer les admis selon leur degré d'assimulation des programmes?
Je voudrais quelques éclaircissement,s'il vous plait.
Merci

8.Posté par SALY ndiaye le 30/09/2013 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vraiment du nimporte quoi ; l'etat n'est pas capable de regler les problemes des enseignants ;d'ailleurs les avancements dormenT depuis 2006 ,c'est des problemes d'argent ou quoi;Les syndicats doivent s'y mettre

9.Posté par mbaye diop le 26/09/2014 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces résultats quelque soit les appréciations qu'on y fait se sont les efforts des vaillants enseignants que le gouvernement et son équipe ne cessent de ridiculiser ou de diaboliser. depuis combien de temps nous n'avançons plus. pour mon cas je suis intégré en octobre 2008 et aujourd'hui je cours derrière trois avancement. la validation des années de vacation et de contractualisation rien que des promesses. des milliers et des milliers d"enseignants sont candidats aux éxamens professionnels ( CEAP / CAP ) les moyens que nous devons utiliser pour mener à bien les enseignements apprentissages ne sont pas au rendez-vous. MACKY soit plus reconnaissant à l'endroit des enseignants

10.Posté par ibrahima gueye le 30/09/2014 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi star du monde

11.Posté par badji bacary le 02/10/2015 02:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait de trier les élèves qui doivent aller en 6ème est une mesure salutaire d'autant plus que cela va désengorger les collèges mais,ce sera désormais un enjeu de taille pour les enseignants titulaires des classes de cm2. Cela permettra en plus de régler le problème de niveau du français chez les élèves. Donc pour moi, ce triage doit commencer depuis le ci en retenant des élèves qui n'auront pas de moyenne pour passer en classe supérieure. Les décideurs du système doivent instruire les chefs d'établissements en ce sens! Merci pour la mesure et au revoir cette Grande Offensive d'Elèves Nuls au Sénégal (GOENS).

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image