leral.net | S'informer en temps réel

Retard dans la livraison de la Bu de l’université de Bambey : Mary Teuw Niane déjoue la stratégie de l’entrepreneur qui voulait le leurrer

Le contrat relatif au marché de l’entrepreneur en charge de la Bibliothèque universitaire de Bambey risque d’être résilié. Pour cause, un travail de 18 mois a finalement pris 7 années et tarde toujours à être livré. Le ministre de l’Enseignement supérieur, qui s'est rendu compte que c'est pour sa visite que du matériel a été amené sur place, exige un délai ou une résiliation du marché.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Octobre 2015 à 09:03 | | 2 commentaire(s)|

Le quatrième jour de la tournée de la caravane du ministère de l’Enseignement supérieur, qui entre dans le cadre du suivi des infrastructures pédagogiques et sociales en construction dans les universités du Sénégal, est consacré à la région de Diourbel qui abrite l’université Alioune Diop de Bambey. La plupart des chantiers des sites dont la construction de la cité des enseignants, le deuxième restaurant des étudiants, entre autres, sont en cours de finition. Toutefois, la bibliothèque, dont les travaux ont démarré le 27 février 2008 et dont l’exécution devait être pour 18 mois, tarde toujours à être livrée. La présidente de l’Amicale des étudiants de l’Université Alioune Diop de Bambey s’en désole et demande au ministre en charge de l’Enseignement supérieur de s’impliquer afin que l’entreprise leur livre la Bu à temps. « On commence vraiment à s’impatienter car la petite bibliothèque dont nous disposons a une infime capacité d’accueil. Nous vous demandons de prendre des mesures restrictives pour une livraison dans les plus brefs délais », a dit Khady Diallo au ministre. Ce dernier a saisi l’occasion pour demander au représentant de l’Agence en charge des bâtiments et des édifices publics d’« exiger de l’entreprise qu’elle termine les travaux avec un délais précis ». « Que l’agence nous donne la date d’achèvement ou résilie le contrat, que l’on puisse, enfin, recevoir la Bu », a exigé Mary Teuw Niane. Et comme pour dire aux responsables de l’entreprise qu’il comprend leur jeu, vu les informations recueillis sur place qui ont permis de savoir que c’est quand ils ont ouïe dire que le ministre devait arriver que du matériel de construction a été transporté sur place, il a lancé : « Même si l’arrivée du ministre a fait arriver des éléments de charpente, je ne suis pas rassuré ».

Mariama Kobar Saleh







Hebergeur d'image