leral.net | S'informer en temps réel

Retour du Daaka, les mécaniciens de Tambacounda réparent gratuitement les véhicules des pèlerins

L'Association des mécaniciens et électriciens de Tambacounda a mis en oeuvre l'opération dénommée "Dépannage gratuit" sur le trajet Tamba-Gounasse jusqu'au Daaka. Ceci a permis à ces initiateurs 10 jours durant, d'intervenir plusieurs fois, en réparant plus de 100 véhicules de pèlerins.


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Avril 2017 à 11:56 | | 0 commentaire(s)|

Retour du Daaka, les mécaniciens de Tambacounda réparent gratuitement les véhicules des pèlerins
L'Association des mécaniciens et électriciens de Tambacounda affiliée à la chambre des métiers de Tambacounda a initié la 3e édition de l'opération "Dépannage gratuit" sur tout le trajet qui va jusqu'au Dakka. L'équipe basée sur les lieux de prière a réparé plus de 80 véhicules, compte non tenu des interventions isolées sur le parcours et les axes menant à Gounass.

Le président de ladite association, Cheikh Sall a précisé qu'une centaine de mécaniciens, électriciens auto, tôliers et soudeurs ont été mobilisés afin de réussir la mission qui visait à permettre aux fidèles qui veulent se rendre au Daaka, de le faire sans soucis. Et toutes les catégories de véhicules ont été réparées. Au niveau du Daaka, les véhicules des pèlerins venus des pays limitrophes, ont pour la plupart été réparés, surtout les camions et autres poids lourds.

Toutefois, l'engagement des camarades de Cheikh Sall est souvent freiné par le manque de moyens leur permettant de mener à bien cette noble mission . Certains véhicules sont électroniques et leur réparation nécessite du matériel moderne comme la valise de diagnostic pour une intervention rapide.

Néanmoins, l'association initiatrice du "Dépannage gratuit" du Daaka a déployé 6 véhicules particuliers pour assurer le relais des interventions sur l'axe Tamba-Daaka long de presque 100 km. Il y a aussi que les moyens financiers qui ont permis de soutenir certaines dépenses liées à la popote, ont été assurées par des bonnes volontés, commerçants, pharmaciens, gérants de station-service, la chambre consulaire, le député-maire Mame Balla Lô, entre autres.

Une occasion pour Cheikh Sall de lancer un appel aux autorités afin que cette initiative soit pérennisée. Mais cela passe par un véritable soutien matériel et financier aux acteurs, qui souhaitent un renforcement de capacités afin de mieux intervenir surtout pour le dépannage des véhicules électroniques.

source: L'AS










Hebergeur d'image