leral.net | S'informer en temps réel

Retour du Maroc dans l'Ua : Le Pds exige la lumière sur les 33 milliards reçus par le Sénégal pour manager son soutien


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Juillet 2016 à 11:29 | | 3 commentaire(s)|

Le Pds se dit indigné de la situation que traverse le Sénégal depuis un certain temps. Entre limogeage abusif de Nafy Ngom Keïta, suspension d’Ousmane Sonko et les 33 milliards reçus par Macky de la part du Maroc, le Parti démocratique sénégalais crie au scandale. Selon nos confrères du journal l’As, le parti de Maître Wade “s’inquiète des changements soudains et injustifiés à la présidence de l’Ofnac, qui a procédé à des enquêtes mettant en cause des membres de la famille présidentielle et d’autres éminents membres du parti au pouvoir fortement soupçonnés de fraude ou de corruption.”

Selon le Pds, ce changement soudain de Nafy Ngom Keïta montre que la politique de reddition des comptes et de lutte contre la corruption ne constituait en réalité qu’un moyen de liquider la principale formation d’opposition et de neutraliser son candidat aux prochaines élections présidentielles.

Dans la même foulée, le Parti démocratique sénégalais d’exiger la réintégration d’Ousmane Sonko. Avant d’en venir aux infrastructures de Maître Wade, inaugurées par le président Macky Sall. Selon les libéraux, ces infrastructures inspirées par le prédécesseur de l’actuel chef de l’Etat, à Dakar et dans sa banlieue, constituent le prolongement de tout ce qui a été fait, entre 2000 et 2012, pour moderniser la capitale sénégalaise. Selon eux, il serait juste que Macky Sall explique la paternité de ces ouvrages, aux sénégalais. “Macky Sall est toujours incapable de montrer aux sénégalais ses propres réalisations et des résultats concrets, après 4 ans d’exercice du pouvoir“, dénoncent t-ils.

Et pour terminer, les libéraux d’exiger à Macky Sall d’éclairer la lanterne sur les révélations relayées par la presse étrangère par rapport à la somme de 50 millions d’euros remis au “Sénégal” en échange d’un soutien pour le retour du Maroc dans l’Union africaine. Et ce, en échange de l’exclusion de la Mauritanie de la dite Union. A cet effet, le Pds demande, ne serait-ce que pour sauver le “peu de dignité” qui reste au régime, que l’opinion soit informée de ce qui se trame.






Hebergeur d'image