leral.net | S'informer en temps réel

Retour en famille des deux talibés battus par leur marabout : Abdou Thiané et Mansour Ndiaye retrouvent la chaleur familiale

Les deux talibés sauvagement battus par leur marabout le 27 mai dernier sont de retour dans leurs familles respectives. Abdou Thiané et Mansour Ndiaye, âgés respectivement de 9 et 8 ans, ont été remis à leurs parents originaires du Saloum le jeudi 15 juillet, après un séjour de 49 jours au Centre Ginddi, (ex-locaux de Zakkat house à la route du Front de terre), selon le communiqué transmis par le ministère de la Famille. Les parents ont été sensibilisés sur les droits des enfants et la responsabilité parentale.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Juillet 2010 à 05:45 | | 0 commentaire(s)|

Les talibés ont été placés dans cet endroit qui accueille les enfants de la rue par des bonnes volontés après le forfait du marabout. Les sévices infligés aux deux talibés et relayés par Walf Tv avaient permis d’arrêter le marabout. Le maître coranique et proche parent des victimes a été condamné, le 25 juin, à un an de prison ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar qui a pris acte du désistement des parties civiles, apparentées.

C’est dans la soirée du jeudi 27 mai 2010 que ces deux enfants sauvagement battus et largement relaté par la presse, ont été placés par une bonne volonté au centre Ginddi, structure relevant du Ministère en charge de la Famille. Conformément à la mission de l’établissement, les enfants accueillis, ont reçu les premiers soins, avant d’être conduits à l’hôpital Le Dantec où le ministre d’Etat, ministre de la Famille s’est rendue pour les rencontrer. C’est ainsi qu’elle a donné des instructions au Centre Ginddi pour le renforcement du dispositif mis en œuvre pour le suivi médical et la stabilisation psychologique des enfants. Par ailleurs, la ligne d’assistance du Centre a été activement mise à contribution pour faciliter la communication régulière avec leurs parents et recréer ainsi, les liens affectifs pendant toute la durée de leur séjour au centre.

Fatou K. SENE
Source Walfadjri






Hebergeur d'image