leral.net | S'informer en temps réel

Retrait d'Aliou Sall de Législatives, ses partisans s'y opposent et tirent sur le Président Mack Sall.

Les anciens compagnons de Malick Gakou qui ont rejoint l'APR (Alliance pour la République) ne comptent pas aller aux élections législatives du 30 juillet prochain sans leur leader, Aliou Sall. Face à la presse, ils ont invité le frère du Président de la République a reconsidérer sa décision de ne pas participer aux élections législatives, mieux, ils accusent le Président de la République de vouloir confisquer la volonté populaire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Avril 2017 à 12:50 | | 0 commentaire(s)|

Retrait d'Aliou Sall de Législatives, ses partisans s'y opposent et tirent sur le Président Mack Sall.
Après la décision du maire de Guédiawaye Aliou Sall de renoncer à diriger la liste départementale de la coalition Benno Bokk Yaakaar aux élections législatives, les anciens membres du Grand Parti, ont voulu face à la presse, "ouvrir les yeux du président de la République" sur ce qu'ils considèrent comme les "effets pervers" du retrait de la candidature de Aliou Sal.

Selon eux, " retirer Aliou Sall, c'est abdiquer face à cette opposition la plus nulle et la plus démagogie de l'histoire politique du Sénégal, c'est faire le jeu des faucons qui veulent le sacrifier sur l'autel du mensonge, de la calomnie et de la jalousie. Vous mettez en péril tout ce que nous (APR et Benno Bokk Yaakaar) avons acquis de haute lutte depuis l'arrivée d'Aliou Sall. Vous faites disparaître tout l'espoir porté et incarné par Aliou Sall, vous inhibez dangereusement toutes les énergies qui devraient être mobilisées au service exclusif de l'émergence de Guédiawaye" ont-il indiqué dans une déclaration aux relents d'une mise en garde faite au chef de l'Etat.

Pour eux encore, cette décision loin d'être salutaire, est suicidaire car de nature à "diviser et démobiliser nos troupes déjà prêtes pour l'assaut final. La candidature d'Aliou Sall est l'expression achevée de la volonté populaire et elle doit être maintenue", soutiennent ces partisans du maire de Guédiawaye. Pour eux, le retrait de leur leader sonne à la veille d'un enjeu électoral majeur, comme " un bricolage politique effrayant et risqué. En fragilisant des leaders charismatiques de la trempe d'Aliou Sall, on fait le lit de leaders dont l'aura a déjà pâli", soutiennent ces responsables de l'APR de Guédiawaye, avant d'exhorter le maire de la localité Aliou Sall, de reconsidérer sa décision.

source: l'AS