leral.net | S'informer en temps réel

Retrait des enfants de la rue : Abdoulaye Willane en phase avec Macky Sall

Le maire de Kaffrine est en phase avec le Président Macky Sall dans sa volonté de retirer les enfants des rues. Recevant le ministre de l’Agriculture, Papa Abdoulaye Seck, dans sa commune, dans le cadre d’une tournée dans le bassin arachidier, Abdoulaye Willane a donné sa position sur la question du retrait des enfants de la rue qui continue de défrayer la chronique.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Juillet 2016 à 13:00 | | 3 commentaire(s)|

Macky Sall peut compter sur le soutien d’Abdoulaye Willane dans la mise en œuvre de son programme de retrait des enfants de la rue. Le maire de Kaffrine a révélé sa position, hier, à Kaffrine, sur la lancinante question du retrait des enfants dans les rues du pays qui a fait les choux gras de la presse ces derniers jours. « Pour nous, une telle mesure participe à la préservation de la dignité de la personne humaine, à la préservation des droits humains et à la promotion du capitale humain, notamment dans son volet enfance. Cette mesure concerne tous ceux qui sont englobés dans le vocable mendiant et sa mise en œuvre à Dakar à susciter des actions à l’intérieur du pays. Cependant, les collectivités locales, le commandement territorial et les autorités religieuses n’ont pas été suffisamment briffés », a indiqué le responsable socialiste.

A en croire la maire de Kaffrine, le gouvernement doit éviter de tomber dans le piège des « faussaires » qui commencent à développer une campagne pour faire croire à l’opinion publique que le chef de l’Etat et son régime sont contre la religion musulmane. « Nous demandons au gouvernement d’éviter de tomber dans le piège de ces pourfendeurs, des oiseaux de mauvaises augures et des pêcheurs en eaux troubles qui commencent à développer une campagne insidieuse et perfide qui consiste à dire que Macky Sall et son régime sont contre la religion musulmane », soutient l’allié du parti au pouvoir qui rappelle : « Souvenez-vous que pendant la campagne référendaire, il était développé l’idée selon laquelle Macky défendait des droits humains qui vont dans le sen de promouvoir l’homosexualité et autres phénomènes vicieux. Nous en avons souffert, nous avons même pâti ».

Toutefois, Abdoulaye met en garde les autorités : « Si cette mesure vise à combattre les « daaras », les « serignes daara » et les « talibés », j'y suis formellement et farouchement opposé ». Et avec moi, ceux qui ont les même convictions et ceux qui comme moi sont issus des « daaras ».

Saly Sagne
Envoyée spéciale






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image