Leral.net | S'informer en temps réel

Réunion à Alger pour sensibiliser les Etats à ne plus payer de rançon aux terroristes

le 19 Avril 2012 à 11:36 | Lu 503 fois

Est-il possible de ne pas payer de rançon pour obtenir la libération d'otages ? Des rançons qui sont une source de financement pour les terroristes. Cette question est au cœur du Forum global de la lutte contre le terrorisme qui comprend 28 pays et s'est ouvert ce mercredi à Alger. Après la libération ce mardi de l’otage italienne, détenue plus d'un an au Sahel et alors qu'il y a toujours une vingtaine d'autres otages, occidentaux et algériens dans le nord du Mali, la question du paiement des rançons est plus que jamais d'actualité. Pour les proches des otages et leur famille, le débat est loin d'être tranché. « C’est une question complexe », reconnaît Pascal Lupart, président du comité de soutien aux deux Français enlevés à Hombori fin novembre au Mali, et toujours détenus par al-Qaïda au Maghreb islamique.


Réunion à Alger pour sensibiliser les Etats à ne plus payer de rançon aux terroristes
« Quand vous êtes dans un bureau dans une grande agence en Angleterre ou aux Etats-Unis, c’est très facile de dire on ne paie pas. A partir du moment où vous êtes proche des familles et vous êtes vous-même président du comité de soutien, votre position vous oblige à dire 'Payez ! Faites les sortir'. C’est une position qui est légitime ».

Avec la Grande-Bretagne, l’Algérie est un des rares pays qui se dit ouvertement contre le versement d’argent pour obtenir la liberation d’un otage.

Il n'y a pas à tergiverser. C'est un principe sacré, explique Saïda Benhabylès, présidente de la Fédération internationale des victimes du terrorisme. « C’est un jeu simple : on enlève, on fait du chantage et on perçoit de l’argent. Cet argent sert à acheter des armes. Cela devient une culture qui renforce le terrorisme. Donc, il faudrait avoir le courage d’appliquer ce principe sacré. Pour moi c’est un principe sacré ».

Cette ex-ministre algérienne demande la solidarité de tous les pays concernés sur le sujet et appelle aussi les chaînes de télévision comme al-Jazira à ne plus offrir de tribunes aux terroristes via la diffusion de leurs revendications.


1.Posté par Amar le 20/04/2012 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont bien choisi le pays!!!! Ce n'est pas l'Algérie qui a donné de l'argent aux terroristes ??
Il me semble aussi que personne ne peut porter réellement plainte contre ces repentis!!
C'est le comble

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site