leral.net | S'informer en temps réel

Réunion de la Commission internationale des Droits de l'Homme à Genève : Les Karimistes de la diaspora comptent dérouler un tapis ...de braises à Macky


Rédigé par leral.net le Dimanche 22 Février 2015 à 19:40 | | 11 commentaire(s)|

 Réunion de la Commission internationale des Droits de l'Homme à Genève : Les Karimistes de la diaspora comptent dérouler un tapis  ...de braises à Macky
La Commission Internationale des Droits de l'Homme va se réunir du 02 au 27 Mars 2015 dans la capitale helvétique(Genève). Une rencontre qui, traditionnellement, enregistre un important ballet de chefs d'Etat et de gouvernement de pays membres de l'Organisation des Nations unies(ONU). Mais, celui qui risque de voir rouge lors de ce rendez-vous mondial, c'est bien le président de la République du Sénégal, Macky Sall. Tant les souteneurs du prisonnier le plus célèbre de Rebeuss sont déterminés à lui accueillir glacialement.
Ils affûtent déjà les armes. "Depuis quelque temps, nous nous réunissons pour préparer la tenue de cette réunion sur les droits de l'homme prévue à Genève. Nous sommes des mouvements favorables au fils de l'ancien président de la République du Sénégal, Karim Méissa Wade. Parmi nous, on peut noter le PDS, ASS-KAW , Macky dégage, Karim 2017, Yes we can, Dem Ba Diék Ak Karim, le Club Malik, CIA Kanam, MSU, And Dolél Karim et bien d'autre citoyens épris de justice et d'équité qui se battent pour une séparation effective des pouvoirs au Sénégal", a dit l'une des responsables Aicha Gueye qui, poursuit : "Nous invitons tous à venir massivement le 21 Mars à la Place des Nations Unies de Genève à partir de 14 pour dénoncer avec la dernière énergie la dictature qui sévit au Sénégal, notre cher pays. Nous allons exiger la libération immédiatement de Karim Wade et de ses co-accusés ainsi que celle des détenus politiques du régime de Macky. Nous disons non à tous les abus de pouvoir en cours au Sénégal, mais aussi les violations répétitives des libertés individuelles. Aujourd'hui, tout le monde sait que Karim est victime de règlements de comptes et d'acharnement haineux, voire de vengeance."

Les souteneurs de Karim Wade au niveau de la diaspora ont aussi fustigé la résurrection de la Cour de Répression et de l'Enrichissement Illicite (CREI). Ils la considèrent comme une institution qui, de par son irrégularité, bafoue, "toute honte bue", notre Constitution et viole allègrement les droits des humbles citoyens. C'est pour cette raison qu'ils la taxent d' "arme fatale entre les mains du Président Sall qui veut, coûte que coûte, condamner un potentiel adversaire lors de la prochaine Présidentielle."






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image