leral.net | S'informer en temps réel

Révélation de Habib Bèye : "Je n'ai jamais annoncé ma retraite en sélection!"

"L'équipe nationale a été trop mélangée et négligée"

C'est l'une des premières sortie de l'international sénégalais Habib Bèye. Il sort ce qu'il avait à travers la gorge depui le débâcle des Lions à la Can en 2008 au Ghana et la non qualification ces derniers à la dernière coupe d'Afrique en Angola. Bèye en veut également aux journalistes qui, selon lui, l'ont mis à la retraire internationale. dans cet entretien extrait d'une interview à nos confrères fraçais, le défenseur Sénégalais d'Aston Villa évoque sa carrière européen et n'envisage pas un retour en France. Evoquant le championnat de France, il pense égalament que Marseille va remporter un titre cette saison aprés dix sept ans. Entretien


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Mars 2010 à 02:54 | | 1 commentaire(s)|

Révélation de Habib Bèye : "Je n'ai jamais annoncé ma retraite en sélection!"
Vous n'êtes plus apparu sous le maillot du Sénégal depuis 2008. Avez-vous tiré un trait sur la sélection?

Tout le monde pense que j'ai pris ma retraite internationale alors que je ne l'ai jamais annoncé nulle part. Ce sont les journaux sénégalais qui ont relayé cette information je ne sais d'où. Aujourd'hui, je suis compétitif et on verra. On m'a mis en retraite internationale et j'attends que les journaux m'en sortent (rires).


Comment expliquez-vous que le Sénégal n'ait pas participé à la dernière CAN et ne soit pas qualifiée pour le Mondial?

Comme toujours, c'est un problème d'organisation et de management. L'équipe s'est construite entre 2000 et 2002 avec des joueurs qui ont amené l'équipe en quarts de finale de Coupe du monde. Certaines personnes qui ont fait l'histoire de l'équipe n'ont peut être pas été respectées. L'équipe a été un peu ouverte à tout le monde alors qu'une sélection ça se mérite. Moi je suis arrivé dans l'équipe en 2001, j'étais titulaire dans mon club et pourtant j'ai débuté sur le banc en équipe nationale. Il ne doit y avoir aucune star en équipe nationale. Je crois que cette équipe a été trop mélangée et négligée et qu'elle a régressé. En matière de qualité, avec les jeunes et les anciens que possède le Sénégal, on devrait être parmi les meilleures équipes d'Afrique. Je pense que les gens qui ont été mis en place dernièrement sont compétents et qu'ils savent gérer une équipe nationale. Il y a des bons jeunes qui sont capables de créer quelque chose et refaire du Sénégal un grand d'Afrique.

Comment expliquez-vous votre situation à Aston Villa où vous êtes remplaçant?

Ça ne se passe pas trop bien en effet, je n'ai joué que dix matches toutes compétitions confondues. Il y a des saisons comme ça, même si là c'est ma première en 12 ans de carrière donc ce n'est pas facile à gérer. C'est un choix d'entraîneur. J'ai toujours été plus ou moins un joueur important dans chaque équipe ou j'ai joué. Mais le football est ainsi fait et on peut pas aller contre. Quand un entraineur fait des choix, même si on ne les accepte pas, il faut les respecter, c'est le seul maître à bord.

Vous voyez-vous toujours à Aston Villa l'an prochain?

J'ai 32 ans, je me sens bien physiquement et je ne vois pas mon avenir sur un banc de touche. Si je ne peux pas m'exprimer en tant que footballeur à Aston Villa, ce sera ailleurs.

Vous envisagez un retour en France?

Il faut être honnête, revenir en France c'est compliqué. Sans langue de bois, aujourd'hui les salaires sont deux fois plus importants en Angleterre qu'en France. Je ne vois pas quel club français pourrait ou voudrait investir autant d'argent. Ce n'est même pas une préférence de rester en Premier League car si demain j'avais un challenge intéressant en France ou ailleurs je réfléchirais. Mais on se heurterait à un problème financier. Je connais les salaires offerts aux meilleurs joueurs français et on est très éloigné de ce que peut toucher un top joueur ou même un joueur moyen en Angleterre. La France ne boxe pas dans la même catégorie que l'Angleterre au niveau des salaires, même si ça commence légèrement à s'équilibrer avec la dévaluation du pound par rapport à l'euro ou avec les taxes.

Vous avez été capitaine de l'OM, je suppose que vous suivez toujours les performances du club depuis votre départ?

Bien sûr. L'OM s'est installé comme une équipe de Ligue des champions. Ce qui manque, c'est un titre. Si l'équipe parvient à glaner un titre cela décomplexera tout le monde. Cela fait 17 ans que les supporters sont sevrés de titre. Pourtant, c'est une région qui le mérite vraiment. Chaque année, Marseille est attendu et chaque fois qu'un titre leur échappe la pression augmente. Je pense que cette année on a enterré l'OM un peu vite pour le titre. L'OM peut revenir car le sprint final se passera vers avril et lorsqu'on regarde sur le papier, c'est une équipe capable d'être championne de France. Je me dis que c'est peut-être l'année de l'OM. Ce serait bien pour Mamadou (Niang) qui est capitaine d'avoir un titre après 17 ans. Moi je l'ai loupé en tant que capitaine, j'espère que lui l'aura!

Sambou BIAGUI leral.net



1.Posté par DAKAROIS le 01/03/2010 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

REVIENS NOUS HABIB

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image