leral.net | S'informer en temps réel

Révélation de Me Sèye sur le protocole de Rebeuss : Thierno Bocoum demande à l'avocat de publier le document

Suite aux déclarations de Me Ousmane Sèye à l'émission Grand Jury du dimanche 10 juillet 2016, déclarant qu’il détient les preuves de l'existence d'un document dans lequel Idrissa Seck s'engage à payer 21 milliards de FCfa, le chargé de la communication du parti Rewmi est monté au créneau pour demander à l’avocat d’édifier l’opinion.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Juillet 2016 à 12:23 | | 5 commentaire(s)|

Révélation de Me Sèye sur le protocole de Rebeuss : Thierno Bocoum demande à l'avocat de publier le document
« A travers cette déclaration, les Sénégalais, longtemps tympanisés par cette histoire de protocole qui n'est qu'un mensonge, ont l'opportunité d'être édifiés une bonne fois pour toute », a indiqué Thierno Bocoum dans un communiqué parvenu à Leral. A l’en croire, « si Me Ousmane Sèye souhaite sortir du lot des manipulateurs attitrés et recrutés pour mettre en exécution un gigantesque complot d'Etat, il a les moyens de se préserver en publiant le document, lui qui a déclaré en détenir une copie ». Pour Bocoum, « toute autre attitude n'est que diversion et mensonge continu ».

Selon ses dires, les acteurs que Me Ousmane Sèye a cités comme étant des témoins de la signature du document ont tous eu à parler, « y compris lui-même, et ont soutenu totalement le contraire de ces récents propos ». Poursuivant, il soutiendra que « Me Pape Sambaré Diop, lors de son audition à la Dic, le 5 mars 2007, avait clairement déclaré que le protocole de Reubeuss n'existait pas. Me Nafissatou Diop Cissé avait, lors de l’émission Face to Face du 7 mars 2013, elle aussi, déclaré qu'il "n'existait pas de protocole puisque, pour qu'il y ait protocole, il faut un accord écrit. Et l'accord n'a jamais existé. Dans le document, M. Bocoum rappelle que Me Ousmane Sèye lui-même avait déclaré sur le même plateau du Grand Jury, le 17 mars 2013 que "le protocole de Reubeuss était une invention de la presse sénégalaise" et qu'il "n'a jamais existé ". « Aujourd'hui il change de vocable en parlant d'engagement pour maintenir une accusation qu'il avait réfuté avec force, dans un passé récent », regrette-t-il.

Avant de conclure, M. Bocoum d’attirer l’attention sur le fait que, « jusque-là, les accusateurs de Idrissa Seck ne se sont jamais accordés sur les chiffres. 21 milliards, 74 milliards, 45 milliards ont été évoqués et encore... ». « N'est-ce pas là une autre preuve éloquente de leurs mensonges qui resteront tels jusqu'à l'extinction du Soleil... ? », s'interroge-t-il comme pour clore le débat.

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image