leral.net | S'informer en temps réel

Révélation sur l'affaire du double meurtre en Centre-ville : Lamine Dabo, le principal suspect, avait été drogué et violé par ses victimes

Le présumé auteur du double meurtre en Centre ville et son complice ont été arrêtés par la Sûreté Urbaine de Dakar. Selon Libération, le nommé Lamine Dabo, identifié comme étant le tueur, a affirmé que Issam Fawaz et Wilhelm Slinger l'avaient drogué et violé en décembre 2015. Deux mois après, il est revenu sur les lieux, poignard aux poings, pour se venger.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Février 2016 à 09:03 | | 40 commentaire(s)|

Lamine Dabo ici, dans les locaux de la Sûreté Urbaine
Lamine Dabo ici, dans les locaux de la Sûreté Urbaine
En conférence de presse hier, le commissaire Dramé, patron de la Sûreté Urbaine de Dakar a annoncé l'arrestation des présumés meurtriers d'Issam Fawaz et Wilhelm Slinger. Évoquant les mobiles du crime, l'officier de police a parlé de "crime passionnel" et de "vengeance" sans entrer dans les détails. Mais selon Libération, il est beaucoup question d'homosexualité dans cette affaire. Issam Fawaz et Wilhelm Slinger sont des amants, selon Lamine Dabo. Présenté comme l'auteur principal du carnage, il a, d'ailleurs fait des aveux circonstanciés pour tenter de justifier son acte. Devant les éléments de la Sûreté Urbaine, il jure en effet, qu'il n'a fait que se venger, car en décembre 2015, Fawaz et Slinger l'ont drogué avant de le violer. Et deux mois plus tard, face à cette "honte suprême", le jeune homme affirme qu'il est revenu dans l'immeuble pour se venger. Poignard à la main, il a asséné plusieurs coups à ses barreaux, chacun d'eux trouvé dans son appartement. Selon les premiers éléments de l'enquête, Wilhelm Slinger a reçu dix coups et Issam Fawaz quinze. Après la vengeance Dabo confiera son secret à son ami, Bouba Samaté. Selon Libération, ce dernier était le premier à tomber. Il n'a pas joué un rôle direct dans ce carnage. Il a balancé Lamine Dabo qui a été intercepté hier. Menottes aux poings, ce dernier est retourné sur les lieux du crime pour la reconstitution des faits. La scène s'est déroulée en présence du Consul du Liban au Sénégal.






Hebergeur d'image