leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Révélation sur la disparition de Senegalair : l’équipage est mort 45 secondes après le crash


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Août 2017 à 09:08 | | 0 commentaire(s)|

Révélation sur la disparition de Senegalair : l’équipage est mort 45 secondes après le crash
Suite à la publication du rapport du bureau d’enquête et d’analyse (Bea) Sénégal, le constructeur de l’avion a de son côté, publié son rapport. Selon le quotidien «L’Observateur» qui livre les détails de cette enquête, le cockpit de l’avion de Senegalair a été décapité en plein vol, par le Boeing de Ceiba avec qui, il est entré en abordage. D’après ce rapport d’enquête présenté par les Anglais, l’équipage est mort 45 secondes après l’incident par anoxie.

Et comme le pilote automatique n’était pas débranché, l’avion a continué de survoler l’espace aérien sénégalais jusqu’à l’épuisement total de son carburant. Ainsi l’appareil s’est retrouvé au fond de l’Océan atlantique. En effet, les enquêteurs britanniques mentionnent que la Tour de contrôle de Dakar continuait à apercevoir l’avion de Senegalair sur leur radar, mais les aiguilleurs ne parvenaient pas à entrer en contact avec les pilotes, morts depuis l’abordage.

Une thèse confirmée par le Bea qui, dans son rapport, expliquait que c’est à l’attitude 34 000 pieds et au code transpondeur 5040 que l’avion a perdu tout contact avec la Tour de contrôle.

L’équipage mort après cet après l’abordage n’a plus répondu à d’autres radios, pourtant l’avion continuait à apparaitre sur l’écran de radar de Dakar à 35 000 pieds, à 18 heures 22 minutes et montrant le code transpondeur 5004 (au lieu de 5040).

A 19 heures 01 minute, l’avion a survolé Dakar VOR à 35 000 et a continué sur une piste de 293 degré. A 19 heures 07 minutes, le radar montre que l’avion a commencé descendre et a tourné à droite.

Peu après, l’avion est descendu au niveau 12 600 pieds et a disparu de l’écran de radar à environ 59 minutes (110 kilomètres de Dakar) Vor à la position approximative N14.9789W18.4703.

Le constructeur de l’avion mentionne aussi dans son rapport, qu’une partie de l’aile droite du Boing 737-800 a disparu après le crash. Et le Hs 125 reste introuvable jusqu’à présent. L’appareil était conduit par un capitaine de 45 ans, un copilote du même âge et un officier de 33 ans, avec 585 heures de vol. Le Boeing enregistre 1568 heures de vol.

Le 5 septembre, aux environs de 19 heures (Gmt), l’avion de la compagnie privée Senegalair, un bimoteur HS 125-700, entrait en collision avec le Boeing « B737 800 » de la compagnie aérienne Equato-Guinéenne « Ceiba immatriculé Cel 071 à l’ouest du Sénégal. Le Boeing de Ceiba qui a décollé de l’aéroport de Dakar ce jour, à 17 heures 29 mn, pour rallier Cotonou (bénin), sera dérouté vers Malabo (Guinée Equatoriale) où il a atterri à 21H40.

L’appareil de Senegalair immatricula 6VAIM, parti de Ouagadougou (Burkina), effectuait un voyage médical. A son bord, se trouve sept (7) personnes : trois (3) membres de l’équipage ‘ deux Algériens et mécanicien congolais, une équipe médicale sénégalaise composée d’un médecin et deux (2) infirmiers ainsi qu’une patiente de nationalité française. Les multiples recherches entamées pour retrouver cet appareil, sont restées vaines.



L'Observateur