leral.net | S'informer en temps réel

Révélations de l’arène: Balla Gaye 2 dans la cour des grands, Tapha Tine, Elton, Guy Gui font rêver

La saison de lutte 2010 a été riche en rebondissements, avec des confirmations et des surprises de taille. Des surprises qui ont fini de remettre en cause la cartographie de l’arène. Surtout que de jeunes lutteurs ont émergé du lot. Dans l’approche comme dans la stratégie, des lutteurs ont montré de réelles dispositions physiques et techniques qui font d’eux de véritables compétiteurs sur qui il faudra compter pour l’animation de la prochaine saison. De Tapha Tine, le géant de l’écurie du Baol, à Elton de l’école de lutte Balla Gaye, en passant par Papa Sow, son coéquipier Bruce Lee et Double Less n°2 d’Elbg, sans oublier Ness, Saloum Saloum, An 2000, Super Etoile, Garga Mbossé, Boy Niang n°2, Pape Mor Lô et Guy Gui, l’arène peut compter désormais sur de véritables outsiders de luxe.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Août 2010 à 17:29 | | 0 commentaire(s)|

Révélations de l’arène: Balla Gaye 2 dans la cour des grands, Tapha Tine, Elton, Guy Gui font rêver
Aussi bien Balla Gaye n°2 de l’école de lutte de son homonyme, que Lac de Guiers n°2 du Walo ou Modou Lô qui aspirent à rejoindre l’étage d’en haut, sont sur la même trajectoire, pour titiller les tenants de l’orthodoxie. Et il faudra faire avec eux dans les mois à venir. Ils ont le droit d’exister. Les dernières journées ont montré que la lutte est un art et que seuls les artistes savent en donner un contenu. Il en est ainsi des chorégraphies bien exécutées par les différentes écuries, lors des combats. Et dans ce lot, des écuries ont émergé avec des succès significatifs. Il s’agit de l’écurie Sacu Xam xam avec Pape Mor Lô, le génie de l’arène, de l’école de lutte Balla Gaye avec Balla Gaye n°2, Elton et Double Less n°2, de l’écurie Lansar avec Ness, Tidiane Faye, et Feugueleu qui ont fait une saison gagnante, de l’école de lutte Mor Fadam avec Guy-Gui. Que dire de l’écurie de Pikine où émerge Boy Niang n°2 et de l’écurie de Fass avec Papa Sow et Bruce Lee.

Au chapitre des déceptions, la liste est longue. D’abord, ce retour manqué de Mohamed Ndao ‘Tyson’ qui a réveillé les passions pour une défaite encore devant Yakhya Diop Yékini, le 4 avril dernier, pour la seconde fois. Ce qui fait de Yékini le meilleur lutteur de l’arène, avec 18 victoires et un nul face à Tapha Guèye. Autres déceptions, Balla Bèye n°2 de l’écurie Al Pulhar dont les prestations ont été décevantes, tout comme les Thieks, Ouza Sow, Zale Lô, Gambien, Souléye Dop, Khadim Ndiaye n°1, Zarko pour ne citer que ceux-là.

Babacar Noël NDOYE
Source Walfadjri






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image