leral.net | S'informer en temps réel

Révélations sur de nouvelles stratégies pour contrecarrer le pouvoir: Les libéraux prêts à sortir du grand zèle

Suite à une mobilisation très réussie lors de la venue de leur mentor Me Abdoulaye Wade, les libéraux comptent mettre les bouchées doubles pour contrecarrer les actes posés par Macky Sall et ses alliés. Ces derniers vont certainement donner une réplique qui ne sera pas de leur goût. La suite augure des lendemains très chauds à Dakar.


Rédigé par leral.net le Dimanche 4 Mai 2014 à 13:25 | | 7 commentaire(s)|

Révélations sur de nouvelles stratégies pour contrecarrer le pouvoir: Les libéraux prêts à sortir du grand zèle
Les libéraux, conscients du jalon important posé avec le retour de Wade, ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Il s’agit pour la bande d’Oumar Sarr d’insuffler un vent nouveau dans le terrain politique. Avec la présence de l’ancien président considéré comme principal animateur du parti. Ils doivent, dès lors, s’insurger contre ce qu’ils considèrent comme des dérives du pouvoir en place; en dénonçant des actes politiques qui, en réalité, seraient montés de toutes pièces pour les empêcher de réussir une opposition légitime.

Le mot d’ordre est ainsi donné dans le camp du Parti démocratique sénégalais (Pds). Dorénavant, il faut sonner la mobilisation partout et à chaque fois que c’est nécessaire. Si l’on sait, par ailleurs, que du côté du pouvoir, cette grande mobilisation a donné des sueurs froides et que l’on n’a pas fini de mettre en place la réplique convenable face aux libéraux. Ces derniers s’attendent d’ailleurs à ce que le Président Macky Sall et ses alliés, dans le but de leur barrer la route, posent de nouveaux jalons, en ce qui concerne la traque des biens supposés mal-acquis.

Un terrain qui, selon les libéraux, a servi de rempart au pouvoir pour les noyer et éviter le face à face dans l’espace politique. Toutefois, ils comptent mettre fin à ce diktat et imposer le duel à Macky Sall. Pour cela, les cadres du Pds ont mis en place la stratégie qui consiste, désormais, à organiser une forte mobilisation à chaque fois qu’on convoque un des leurs à la Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite). Pendant que l’équipe de Mimi Touré a fini de tout mettre en place afin de mieux embarquer, dans le collimateur de la Justice, le fils d’Abdoulaye Wade ainsi que ses compagnons.

L’alerte est ainsi donnée au pouvoir. Une tâche lourde l’attend d’autant qu’il est décidé, du côté de cette nouvelle opposition version libérale, que même les cadres à l’instar de Me Wade lui-même pourrait, à l’occasion, accompagner son camarade de parti devant la juridiction. Ce qui ressemble, sans conteste, à un appel à l’affrontement. Un duel sans équivoque ! Puisque le régime en place doit aller jusqu’au bout dans sa décision de poursuivre certains cadres de l’ancien régime.

D'autre part, il serait encore difficile, pour le camp de Macky Sall, d’admettre une de ces fortes mobilisations à l’image de la récente sortie des libéraux. Ces derniers ont érigé cette nouvelle stratégie qui nuit, dès lors, aux bons plans de Macky Sall et son gouvernement. A la veille des élections locales prévues au mois de Juin, cette agitation se fait autour d’enjeux de taille. Pour le pouvoir comme du côté de l’opposition, chacun est dans la voie qui lui réussit le mieux.

C’est ainsi une bataille de nerfs où tous les coups sont permis. Elle prend petit à petit forme et devrait inévitablement s’installer dans la rue. Une manière d’impliquer le peuple comme du temps de l’ancien régime. Cela risque encore d’être chaud dans les prochains jours !


PiccMi.Com - La Rédaction






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image