Leral.net | S'informer en temps réel



Revue annuelle conjointe USAID / Gouvernement du Sénégal

le 3 Février 2014 à 18:51 | Lu 54 fois

De gauche à droite : Le directeur de l'USAID/Sénégal, M. Henderson Patrick, l’Ambassadeur des États-Unis, M. Lewis Lukens, et le ministre de l’Économie et des Finances, M. Amadou Kane et le directeur de la DCEF, M. Mamadou Moustapha Ba. [Photo US Embassy]


Revue annuelle conjointe USAID / Gouvernement du Sénégal
La rencontre annuelle entre le Gouvernement du Sénégal et l’USAID, communément appelée Revue annuelle, s’est tenue le 11 juin 2013 à Dakar. Cette rencontre a pour objectif de faire l’état d’avancement de l’exécution des projets financés par l’USAID sur le plan technique, administratif et financier. La réunion a été présidée par l’Ambassadeur des États-Unis, M. Lewis Lukens, et par le ministre de l’Économie et des Finances du Sénégal, M. Amadou Kane, et en présence du directeur de l'USAID/Sénégal, M. Henderson Patrick, du directeur de la Coopération Économique et Financière (DCEF), M. Mamadou Moustapha Ba, et des représentants des Ministères techniques concernés.

L’ambassadeur Lukens a tiré un bilan positif de la coopération des États-Unis avec le Sénégal, mettant l’accent sur les réussites enregistrées dans les domaines sanitaire, agricole et éducatif.

Au Sénégal, et dans le monde entier, l’USAID fait un effort concerté pour travailler de façon plus directe avec les agences gouvernementales, les ONG locales et les organisations du secteur privé, afin d’aider à renforcer les capacités, le sens des affaires et le potentiel de croissance des institutions locales. « Au cours des deux prochaines années, nous espérons acheminer jusqu’à un tiers de notre financement par le biais de partenaires sénégalais du secteur privé et du secteur public » a affirmé M. Lukens.

Le ministre de l’Économie et des Finances, M. Amadou Kane, a indiqué que « le Sénégal attend des États-Unis, via l’agence américaine de coopération internationale (USAID), un appui d’un montant d’environ 800 millions de dollars d’ici 2015. Il a lui aussi rappelé les nombreux secteurs où l’appui des États-Unis a été important : l’éducation, la promotion de l’initiative privée et la commercialisation des produits agricoles et naturels, aussi bien que la santé, tout en signalant cependant « quelques défis à relever pour atteindre et maintenir les standards dans le secteur de la santé ».

En 2012, l'aide des États-Unis au Sénégal s'est élevée à plus de 109 millions de dollars dont 55 millions de dollars dans le domaine de la santé, 27 millions de dollars dans le secteur de la croissance économique et de l'agriculture, 19 millions de dollars dans l'éducation et 8 millions de dollars pour la bonne gouvernance.