leral.net | S'informer en temps réel

Revue de presse du 17 novembre 2015: Le ballet des hommes politique à Touba à la Une des journaux


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Novembre 2016 à 09:45 | | 0 commentaire(s)|

Chassé-croisé des hommes politiques au Magal 2016, tirs groupés des adversaires de Macky à Touba, titre à sa une Le Populaire. C’est d’abord, écrit le journal Idrissa Seck qui soutient, « ce qui me fait mal, c’est la souffrance du peuple sénégalais qui tire le diable par la queue » et pendant ce temps, le PDS accuse le Président Macky Sall d’avoir exigé et organisé l’exil forcé de Karim Wade. Libération ajoute que le leader de Rewmi déclare « les scandales pullulent dans ce pays ». Toujours à Touba, La Tribune à sa une titre, Idy sur les lenteurs relatives aux inscriptions électorales, « c’est du sabotage ». Son parti réclame le départ du ministre de l’intérieur pour des élections transparentes. Justement à Touba, l’AS renseigne que Madické Niang annonce le retour de Karim Wade. C’est le titre à la une de WalfQuotidien qui titre, visite des libéraux à Touba, Madické Niang annonce le retour de Karim au Sénégal. La Tribune ajoute que Madiké Niang à Touba, déclare que « Karim sera là dans les prochains jours ». Le Magal 2016 est encore à la une de L’Observateur qui titre, voyage à Sarsara terre d’exil de Serigne Touba. Le journal explique que c’est dans ce désert mauritanien que Cheikh Ahmadou Bamba a reçu le « wird » mouride des mains du Prophète (PSL).

Autres sujets sur le Magal dans ce journal, l’histoire secrète entre Keur Nganda et Serigne Sidy Mokhtar Mbacké ou encore les révélations inédites sur la tombe de Cheikh Ibra Fall. La Tribune constate, concernant les préparatifs de Touba à Mbacké, que les salons de coiffure font le plein. Pour cause de Magal de Touba, New-York se vide de ses « modou-modou », rapporte encore l’envoyé spécial du journal le Témoin quotidien.

Autre sujet à la Une, le malaise au sein de la justice, Macky Sall poussé au compromis, titre à sa une le Témoin quotidien. Le journal écrit que des ministres travaillent au corps le Président de la République pour qu’il retire le texte de la discorde. Et ce compromis passerait par un retrait du texte gouvernemental accompagné d’une décision de Mamadou Badio Camara et Cheikh Tidiane Coulibaly de rejeter le « cadeau » présidentiel empoisonné.

Le Quotidien à sa une, titre soupçons de fraude dans la confection des cartes biométriques, REWMI décèle l’empreinte de Macky. Selon le journal, les responsables de ce parti, notamment le chargé des élections estime que toutes les difficultés de confection de la nouvelle carte biométrique font partie d’une stratégie savamment préparée par le pouvoir pour frauder aux élections.

Publication du rapport annuel du ministère de l’intérieur, le Sénégal compte 272 partis politiques et 410 syndicats, informe Enquête. Le rapport 2016 est à la une de Libération qui titre, terrorisme, drogue, grande criminalité, sécurisation des frontières, la Police sans pitié. Le journal parle notamment de près de 50 milles personnes interpelées dans le cadre des opérations « karangue 2 » et « sentinelle », et révèle aussi la hausse recor de 56 milliards de francs du budget du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique. L’AS à sa une parle de scandale financier et titre, usage de faux, escroquerie foncière, corruption, le maire de Diass dénoncé à l’OFNAC. Le journal explique qu’un promoteur touristique l’accuse de l’avoir escroqué à hauteur de 32 millions de francs pour l’attribution d’un terrain et de lui avoir remis un faux papier.

Lutte contre l’extrémisme religieux au Sénégal, le défi intérieur, titre à sa une Enquête. Le journal renseigne que les forces de l’ordre ont engagé un combat souterrain sans merci pour tuer dans l’œuf toute velléité d’extrémisme religieux. Ou encore les récentes arrestations ou interpellations en chaîne de djihadistes présumés. Toutes choses qui démontrent que ce combat se mène en souterrain.

Marché financier régional, plus de 800 milliards de francs CFA levés par le Sénégal en 10 ans, renseigne Le Populaire qui indique que c’était lors de l’ouverture des journées de la Bourse, organisées par la BRVM (bourse régionale des valeurs mobilières). L’AS pour sa part écrit qu’avec les obligations de trésor dans l’UEMOA, le Sénégal décroche plus de 43 milliards de francs CFA.

WalfQuotidien parle des tensions sur le marché et s’interroge, à qui profite la raréfaction du sucre ? Le journal écrit qu’au moment où la CSS annonce avoir mis sur le marché de grandes quantités de sucre, la denrée demeure introuvable dans les boutiques. Et pour beaucoup d’acteurs, ce sont les commerçants Sénégalais qui préfèrent revendre leurs stocks dans les pays limitrophes à prix d’or, pénalisant du coup le pays où le prix est homologué. Atteinte de l’ODD 4 (objectif de développement durable numéro 4) sur l’éducation pour tous, le Sénégal accusera un demi-siècle de retard, révèle Le Populaire.

Et puis, le mouvement d’humeur des pharmaciens, le boycott des gardes de nuit levé, renseigne Le Populaire.
Un dossier dans le Témoin quotidien, c’est sur les smartphones et les réseaux sociaux, un couple qui éloigne les proches ? s’interroge le journal.

En sport, protestation contre l’arbitrage du match Afrique du Sud-Sénégal, la fédération sénégalaise de football passe à l’acte, informe L’AS. Ainsi, la fédération a envoyé des lettres aux instances internationales pour protester contre l’arbitre Ghanéen qui a officié lors du match entre l’Afrique du Sud et le Sénégal de samedi dernier et s’est signalé par ses énormes fautes d’arbitrage.






Hebergeur d'image