leral.net | S'informer en temps réel

Rewmi tacle le président de la République: "Macky Sall donne des leçons aux Sénégalais sans se les appliquer"

A l’issue de leur secrétariat national tenu hier, Idrissa Seck et ses camarades de Rewmi ont condamné la "propension du président de la République, Macky Sall à donner des leçons aux Sénégalais sans se les appliquer".


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Octobre 2014 à 13:01 | | 36 commentaire(s)|

Rewmi tacle le président de la République: "Macky Sall donne des leçons aux Sénégalais sans se les appliquer"
Réuni hier, le secrétariat national de Rewmi s’est longuement penché sur la situation nationale. Dans une déclaration parvenue à EnQuête, le parti d'Idrissa Seck condamne fortement "la propension du président de la République à donner des leçons aux Sénégalais sans se les appliquer".

Pour rappel, lors d’un séminaire de Benno Bokk Yaakaar (BBY) tenu récemment à Dakar, le chef de l’Etat avait invité les Sénégalais qui, selon lui, passent la plupart de leurs temps à festoyer, à se mettre au travail et à rompre d’avec le gaspillage pendant les fêtes.

Pour les camarades de l’ancien maire de Thiès, Macky Sall ne s’applique pas lui-même ces leçons qu’il donne aux populations sénégalaises. Au contraire, disent-ils, "il est le premier des fêtards". Ils en veulent pour preuve l’inauguration en grande pompe avant-hier du Centre international de conférences de Diamniadio (CICD).

Le secrétariat national de Rewmi invite ainsi le président de la République au travail pour l'émergence du Sénégal, en lieu et place de ses "innombrables fêtes qu'il ne cesse d'organiser comme cela a été le cas avec l'inauguration du CICD". En outre, le Sn accuse le Président Sall d’avoir "installé le pays dans une morosité économique sans précédent au point que les Sénégalais n'aient pas le cœur à la fête parce que confrontés quotidiennement à la recherche du minimum vital".

Dans un autre registre, Déthié Fall, vice-président du parti qui a présidé la rencontre et ses camarades ont attiré l'attention du gouvernement sur la longue période de soudure qui se profile à l'horizon dans le monde rural du fait du déficit pluviométrique. C’était pour ensuite exhorter le chef de l’Etat à prendre les dispositions idoines pour venir en aide le cas échéant aux populations concernées.

Par ailleurs, le secrétariat national de Rewmi a fermement condamné l'augmentation du budget de la présidence de la République qui est passé de 43 milliards en 2014 à 63 milliards en 2015.

EnQuête






Hebergeur d'image