leral.net | S'informer en temps réel

Riche Niang, ancien entraîneur de l’équipe nationale de lutte olympique : "Yékini va battre Lac 2"

L’ancien entraîneur de l’équipe nationale de lutte olympique, Riche Niang, a déjà désigné le vainqueur du combat du 24 juillet prochain devant opposer Yékini et Lac 2. Pour lui, il est clair que le fils de Bassoul va gagner sans contestation, relève le journal sportif.


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Juin 2016 à 12:31 | | 1 commentaire(s)|

Riche Niang, ancien entraîneur de l’équipe nationale de lutte olympique : "Yékini va battre Lac 2"
les pronostics fusent de partout sur le combat le plus attendu de cette année. Pour cet expert de lutte les dès sont déjà jetés. "Il va le battre, ce ne sont pas des paroles en l’air, j’ai un talent certain en lutte. J’étais entraîneur national. En conséquence, je suis mieux placé que qui conque pour décortiquer les forces et faiblesses des lutteurs. Si Yékini accepte de lutter, il va battre Lac 2. Celui-ci ne lutte pas. Il est toujours sur la défensive. Dans ses combats, il y a plus de balancements de bras que d’actions réelles. Regardez bien ses combats, il ne prend pas d’initiatives. Je ne tâtonne pas dans mes analyses. C’est la pure vérité”, prédit t-il.

Cet expert qui a entraîné de grands noms de la lutte sénégalaise comme Double Less ou Boy Bambara a mis en garde Lac 2. "Yékini va attaquer pour pousser son adversaire à faire une action. Attention au mbott de Yékini. Il est très calé dans cette prise. C’est un lutteur qui a bourlingué dans les mbapatt. Toutefois, il précise : "Si Yékini ne décide de pas de lutter, le combat va se terminer par un match nul".

Il poursuit en indiquant que Lac 2 ne fera rien à Yékini, si les trois minutes qu’il a fixé à Yékini sont dépassées. Un lutteur qui ferme ses jambes au cours d’un combat prouve qu’il n’est pas venu pour lutter. Et c’est le cas de Lac 2. Il préfère attendre que son adversaire fasse une action pour saisir l’occasion. Mais contre Yékini, il va attaquer de force car Yékini va l’obliger à le faire.

Stades






Hebergeur d'image