leral.net | S'informer en temps réel

Rio 2016 : La Serbie accuse le Sénégal d’avoir sabordé sa préparation


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Août 2016 à 09:09 | | 4 commentaire(s)|

La fédération Serbe de basket en veut aux dirigeants du basket sénégalais. Les Serbes accusent les fédéraux sénégalais d’avoir manqué à leur parole en donnant leur accord pour leur participation à un tournoi préolympique qui devait se tenir en Serbie. Mais, les lionnes du coach Moustapha GAYE ne se sont pas finalement présentées audit tournoi. Ce qui a laissé un gout amer aux Serbes qui ne décolèrent pas. «Il faut admettre que l’attitude du Sénégal n’a pas été correcte», a dit  Ana Jokovic, ancienne internationale et vice-présidente de la Fédération serbe chargée du basket féminin, reprise l’Agence de presse sénégalaise. Très remontée contre la fédération sénégalaise, cette officielle serbe estime que le faux bond de l’équipe sénégalaise a perturbé leur préparation aux JO de Rio. «Non seulement ils nous ont fait perdre de l’argent, mais en plus, leur absence a perturbé notre préparation alors qu’ils nous avaient dit oui et qu’on s’était préparé à les recevoir », a-t-elle dit. Les dirigeants sénégalais quant à eux, avaient tenté d’expliquer leur absence, comme l’a confirmé  le secrétaire permanent de la Fédération sénégalaise de basketball (FSB), Mama Ndiaye. «On a envoyé une lettre expliquant la situation à la Fédération serbe et nous ne sommes pas heureux d’avoir raté l’opportunité de jouer au moins cinq matchs amicaux entre le tournoi de Serbie et le séjour qu’on devait faire en Italie», a-t-il lâché. Mais, rien n’y fait, les Serbes éprouvent beaucoup de mal à avaler la pilule. «L’absence du Sénégal a ce tournoi « déjà calé avec la TV et les sponsors » a coûté à la partie serbe « plus de 14 000 euros, rien que pour les pénalités avec les réservations d’hôtel qui ont été confirmées sans oublier les autres dépenses que je ne veux pas évoquer», a déploré l’officielle serbe. Aussi, la vice-présidente de la Fédération serbe chargée du basket féminin a martelé que son pays aura du mal à refaire confiance au Sénégal dans l’avenir. «Il sera difficile de faire confiance au Sénégal les prochaines fois», a-t-elle ajouté, avant de regretté que ce tournoi aurait pu raffermir les liens entre les deux pays, surtout dans le domaine du basket.

(WALFnet)







Hebergeur d'image