Leral.net | S'informer en temps réel



Robert Mugabe : « Alassane Ouattara a refusé que j’entre dans son pays »

le 10 Août 2015 à 11:36 | Lu 1535 fois

Robert Mugabe a déclaré au politburo que les dirigeants régionaux ne le prennent pas au sérieux dans son rôle de président de l’UA.


Robert Mugabe : « Alassane Ouattara a refusé que j’entre dans son pays »

 

 
 
Le président du Zimbabwe Robert Mugabe a déclaré que les dirigeants africains ont refusé de reconnaître son leadership sur les organismes régionaux sur insistance du gouvernement français. 

Ce vendredi, Mugabe a déclaré au comité central du parti au pouvoir, le Zanu-PF, qu’il a été snobé par les dirigeants régionaux en tant que président de l’Union africaine (UA) et la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) . 

Sans fournir plus de détails, Mugabe a déclaré qu’en Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara a refusé son entrée dans le pays après l’atterrissage de son avion à l’aéroport. Il n’a pas indiqué la date exacte à laquelle l’incident s’est produit. 

« Les Français disent que Mugabe est un homme dangereux et ne travaillez pas avec lui », at-il dit dans la capitale, Harare. La Grande Bretagne tente également d’exercer la même influence, at-il dit. Robert Mugabe, 91 ans, est au pouvoir depuis que le Zimbabwe est devenu indépendant . Mugabe a été réélu en 2013 suite à des élections que l’opposition a qualifié de frauduleuses. 

Les explications de Robert Mugabe 

Mugabe lors d’une réunion du comité central de son parti Zanu PF à Harare a expliqué ce qui s’est précisément passé lorsqu’il a essayé d’assister à une réunion de la Banque africaine de développement qui est basée en Côte-d’Ivoire. 

Mugabe a dit qu’il avait été invité par la banque en sa qualité de président de l’Union africaine. L’invitation est arrivée au moment où il assistait à l’inauguration du nouveau président du Nigeria où il a été harcelé par des journalistes pour son refus de se retirer du pouvoir après 35 ans. 

Robert Mugabe a déclaré: «Je vais vous dire ce qui m’est arrivé en tant que président de l’Union Africaine » « Il y avait une réunion en Côte d’Ivoire et des ministres des Finances incluant (Patrick) Chinamasa était là » «Une de nos banques de développement en Afrique tenait une réunion là-bas et on m’a demandé de tenir un discours à l’ouverture de cette réunion » «Je ne pouvais pas aller parce que je partais à l’inauguration de la prise de fonction du président nigerian (Muhammadu) Buhari » 

«Donc, les responsables de la BAD ont déclaré que puisque vous ne pouvez pas venir pour l’ouverture (En passant, la banque a son siège en Côte d’Ivoire, mais c’est une banque africaine) , pouvez-vous venir pour la clôture et juste faire une déclaration ? J’étais maintenant au Nigeria. J’ai dit bien, je viendrai lorsque je serai sur mon chemin de retour » 

« Naturellement, nous voyageons en avion et la compagnie aérienne doit s’annoncer – l’avion doit être approuvé pour l’atterrissage si vous voulez atterrir dans un endroit. Leurs propres systèmes aériens civils là-bas, en consultation avec leurs autorités doivent dire oui » « En ce moment, On nous a refusé d’atterrir en Côte d’Ivoire. Nous avons attendu et attendu et c’était toujours non. Nous avons demandé au (ministre) Chinamasa : qu’est ce qui se passe- Ouattara est-il là ? Chinamasa a dit oui, un ministre m’a dit que M. Ouattara avait dit que je pouvais venir » 

Le Président ivoirien Alassane Ouattara aurait dit à Mugabe qu’il ne pouvait pas l’accueillir pour raison de santé. 

Ce sont des mensonges a allégué Robert Mugabe 

« Le président ne peut pas simplement aller dans un pays sans l’accord du président qui contrôle ce pays. Voilà le protocole. Donc qu’est ce qui s’est passé? » 

« Puis ils ont dit Ouattara est tombé malade. Il est au lit. Il est au lit et donc aucune autorisation n’a été donnée. Donc, nous ne sommes pas allés en Côte d’Ivoire pour prononcer le discours devant notre Banque africaine de développement » 

« C’est le seul pays en Afrique qui nous a refusé l’entrée. Alors pourquoi? Parce que Ouattara a été imposé à la Côte d’Ivoire par la France et la France a retiré le président qui était là pour qu’il soit jugé par la Cour pénale internationale » 

« Voilà ce que vous obtenez. Donc, quand je raconte l’histoire à d’autres présidents, ah pourquoi, parce la France ne veut pas de Mugabe. C’est un homme dangereux. Donc, nous ne sommes pas allés, mais la BAD est notre banque » 

Mugabe a également affirmé qu’un autre dirigeant africain a refusé une invitation pour participer à la foire agricole annuelle à Harare après avoir subi des pressions de l’Occident 

Via Bloomberg et New Zimbabwe