leral.net | S'informer en temps réel

Rocambolesque histoire d'escroquerie à Mbacké : « L’imam des djinns » et sa fille « Hasma Ousma » dépouillent le chef d’agence d’une banque

Le chef d’agence d’une banque implantée à Mbacké (région de Diourbel) a fait preuve d’une naïveté inouïe. Parce qu’il voulait se « protéger » et avoir une carrière en or, renseigne Libération, il s’est retrouvé dans la nasse d’un redoutable marabout-escroc du nom de Serigne Amadou Bâ qui est actuellement en détention à la prison de Diourbel.


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Juillet 2016 à 10:39 | | 7 commentaire(s)|

Selon les infos du journal, ce dernier a été délesté de plusieurs millions de FCfa. Que s’est-il passé ? Pour se protéger des « envieux » et avoir une carrière en or, le banquier s’est rattaché les services d’un marabout de « renom », Serigne Amadou Bâ. Lorsqu’il explique au « faiseur de miracles » ce qu’il attendde lui, le mara l’écoute religieusement avant de lui affirmer qu’il a la solution pour l’enrichir à vie. Comment ? Le guérisseur affirme au banquier qu’il va lui offrir la main de la fille de… « l’imam des djinns » qui s’appellerait « Hasma Ousma ». Mais d’abord, le « marabout » informe son client qu’il devra lui donner de quoi acheter 100 moutons, 100 bœufs, 100 chameaux, etc. pour qu’il puisse prendre contact avec l’imam des djinns. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, le banquier s’exécute et dégaine 14 millions de FCfa.

Quelques jours après, le guérisseur revient à la charge et lui annonce la bonne nouvelle : « L’imam des djinns » est d’accord pour lui donner sa fille en mariage mais il faudra qu’il donne encore une dot de 5 millions de FCfa. Le banquier trouve la somme et se rend dans la forêt de Mbacké avec le « marabout » qui lui donne des bains. Quelques instants plus tard, une belle nymphe se présente à eux avec une calebasse à la main. Cette dernière, qui est en réalité une complice de Serigne Amadou Bâ, recherchée depuis, est présentée comme « HasmaOusma ». L’escroc demande au banquier de déposer les 5 millions de FCfa dans la calebasse, ce qu’il fait sans broncher. La fille repart dans la forêt pour « remettre la dot à son père », selon les confidences faites par ce dernier au chef d’agence. Mieux, Serigne Amadou Bâ l’informe que « Hasma Ousma » attend la nuit pour la rejoindre chez lui afin qu’il puisse consommer le mariage.

Seulement, le banquier, une fois, la nuit tombée, ne verra l’ombre d’aucun djinn. Au contraire, et comme il le dira aux enquêteurs, c’est en ce moment qu’il se serait rendu compte qu’il aurait été envoûté pour satisfaire les moindres besoins de Serigne Amadou Bâ qui a été piégé, arrêté et déféré devant le Procureur de Diourbel. Quant à « Hasma Ousma », qui a été identifiée comme une complice de l’escroc, elle est activement recherchée. En attendant, le banquier risque d’avoir d’autres soucis puisque que la Direction générale de sa banque a décidé de lancer un audit compte tenu des sommes faramineuses qu’il a eu à dépenser dans cette rocambolesque escroquerie.






Hebergeur d'image