leral.net | S'informer en temps réel

Ronaldo, symbole du naufrage

Incertain avant la Coupe du monde, Ronaldo était bien sur la pelouse, lundi à Salvador, pour le choc face à l’Allemagne. Mais comme ses partenaires, dépassés par les Allemands (0-4), le Portugais s’est noyé.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Juin 2014 à 21:44 | | 0 commentaire(s)|

Ronaldo, symbole du naufrage
L’incertitude quant à sa participation à la 20e Coupe du monde a fait craindre le pire aux supporters portugais. Complètement dépendant du rendement de Cristiano Ronaldo, le Portugal a donc poussé un grand ouf de soulagement quand le Ballon d’Or 2013, victime d’une déchirure à la cuisse gauche et d’une tendinite rotulienne au genou de la même jambe durant la préparation, a confirmé sa présence au Brésil. Mais l’attaquant du Real Madrid, aussi fort soit-il, n’a rien pu faire lundi à Salvador pour éviter le naufrage des siens, complètement balayés par l’Allemagne (0-4) dans l’affiche du groupe G.

"Je suis à 100%. J’espérais être à 110% mais je pense que c’est assez pour aider l’équipe, avait confié dimanche devant la presse l’une des grandes stars du Mondial. Je me sens bien, prêt à faire une grande Coupe du monde." C’est mal parti, autant pour lui que pour son équipe. Tout de suite dans le vif du sujet avec une confrontation face à l’un des plus sérieux candidats au titre, les Lusitaniens n’ont pas tenu longtemps la comparaison, concédant l’ouverture du score dès la 12e minute, avant d’encaisser deux nouveaux buts avant la mi-temps et de perdre Pepe expulsé en première période (37e).
Dix bonnes minutes et plus rien…

Ronaldo avait pourtant donné de l’espoir aux Portugais dans les premières minutes. Une passe précise dans l’espace vers Hugo d’Almeida, trop long pour armer sa frappe (4e), et un bon tir en position excentrée repoussé par Neuer (7e) laissaient présager le meilleur pour CR7. Sauf, qu’à l’image de ses partenaires, il allait ensuite complètement s’éteindre. Sevré de ballons, pris en tenaille par l’arrière-garde allemande, Ronaldo, pas aidé évidemment par l’infériorité de son équipe après la pause, a vécu un véritable calvaire, traînant comme une âme en peine sur le pré brésilien.

Et même quand, sur un coup franc bien placé à une grosse vingtaine de mètres du but averse, il avait l’occasion de sauver l’honneur des siens, le Portugais voyait sa tentative directement repoussée par le mur allemand. Sa frustration, il l’exprimait à un quart d’heure de la fin du match en s’en prenant vertement à l’arbitre, coupable à ses yeux d’avoir oublié un penalty pour un accrochage sur Eder (75e). Et dans la foulée, Thomas Müller enfonçait un peu plus les Portugais, en marquant un triplé. Ronaldo qui, malgré une belle tentative sur coup franc dans la dernière minute, patientera encore avant d’inscrire son 50e but en sélection. Il a désormais cinq jours pour se remettre de cette désillusion. La vedette du Real sera attendue encore plus comme le messie dans un match déjà décisif face aux Etats-Unis.






Hebergeur d'image