Leral.net | S'informer en temps réel



Royal n'ira pas aux universités d'été du PS à La Rochelle

le 25 Juillet 2012 à 09:21 | Lu 1373 fois

EXCLUSIF - «Elle est comme un grand sportif qui a une triple fracture. La tête va bien mais la jambe est dans le plâtre», confie au Figaro un proche de l'ex-candidate aux législatives battue par un dissident PS.


Royal n'ira pas aux universités d'été du PS à La Rochelle
Battue sévèrement par le candidat socialiste dissident Olivier Falorni, dans la 1re circonscription de la Charente-Maritime, Ségolène Royal n'ira pas aux universités d'été du PS à La Rochelle fin août, comme l'a annoncé mardi soir lefigaro.fr. La présidente de la région Poitou-Charentes a vu son «cercle rapproché» le week-end dernier pour faire le point sur les semaines et les mois à venir. Elle leur a fait part de son souhait de prendre du recul et de la hauteur, après l'«épreuve» - c'est ainsi qu'elle a qualifié sa défaite. «Elle a besoin de temps pour se reconstruire, explique un proche. Elle est comme un grand sportif qui a une triple fracture. La tête va bien mais la jambe est dans le plâtre. Elle doit se reposer.»

Ségolène Royal a fait part de sa décision mardi à la première secrétaire du PS, Martine Aubry. Les deux femmes, qui se sont vues longuement il y a quelques jours, avaient déjà évoqué la question à cette occasion mais Royal n'avait pas encore pris sa décision. Pour excuser son absence, Royal avance son déplacement fin août au Cap, en Afrique du Sud, où elle doit se rendre pour le congrès de l'Internationale socialiste (du 30 août au 1er septembre). Elle avancera son voyage et partira ainsi «trois ou quatre jours avant» le début du congrès, précise un proche, qui insiste sur «l'importance» que revêt ce rendez-vous aux yeux de l'ex-candidate à la présidentielle de 2007. Royal profitera de ce déplacement pour demander à rencontrer l'ancien président sud-africain, Nelson Mandela, si la santé de ce dernier le permet.

Une «scène de crime»
Le PS avait hésité à supprimer ses universités d'été de La Rochelle, estimant qu'il n'était peut-être pas très judicieux de faire une rentrée politique placée sous l'égide du rassemblement sur une «scène de crime» après le duel fratricide qui a opposé Royal et Falorni aux législatives. Finalement, les universités d'été auront bien lieu, du 24 au 26 août. «Ce n'est plus un sujet, botte en touche le tombeur de Royal, Olivier Falorni, qui par mesure de rétorsion contre le maintien de sa candidature dans la 1re circonscription de Charente-Maritime n'a pas pu intégrer le groupe PS à l'Assemblée. Nous avons gagné, pourquoi y aurait-il des problèmes, des tensions? À moins que Royal ait envie de régler ses comptes?» Dans un sourire, le député ajoute: «Moi, en tout cas, j'y serai, à La Rochelle…»

Chouchoutée par Martine Aubry, Royal vient d'être nommée conseillère auprès de la première secrétaire, «en charge des mobilisations citoyennes». Deux de ses proches, Hélène Geoffroy, députée du Rhône, et Françoise Mesnard, vice-présidente de la région Poitou-Charentes, ont intégré la nouvelle équipe de direction du PS. Royal est en outre la première signataire - non ministre - à signer la contribution Aubry-Ayrault pour le congrès. «Elle place ses pions» veut croire l'un de ses amis.


Par Solenn de Royer


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage