leral.net | S'informer en temps réel

S.O.S car rapide Dakar New-York: Appel au boycott du vol Delta DL217 - Par Yacine Dieng

La série noire des crashs d'avion qui occupe ces derniers temps la UNE des colonnes des faits divers ne laisse aucun d’entre nous insensible. A l’imagination fertile, notre nature humaine ne peut s’empêcher d’aller de spéculations en spéculations par rapport à ces multiples thèses, hypothèses, et scenarios plausibles qui auraient pu permettre d’éviter pareil désastre; si et seulement si on avait su… Hélas, à l’impossible nul n’est tenu.


Rédigé par leral.net le Lundi 28 Juillet 2014 à 19:42 | | 27 commentaire(s)|

S.O.S car rapide Dakar New-York: Appel au boycott du vol Delta DL217 - Par Yacine Dieng
Cependant, il est plus aisé d'empêcher une situation délicate ou un problème douloureux, que de les résoudre. Aussi, il faut en toute chose prendre des précautions nécessaires afin d'éviter et/ou d’anticiper au maximum les éventuelles situations difficiles à venir. Bref, mieux vaut prévenir que guérir. Tous les acteurs de l’industrie des transports aériens gagneraient d’avantage à mieux renforcer les mesures de sécurité et de bien être des usagés.

Si pareille réflexion pouvait s’effectuer au sein des cellules de veille de la compagnie aérienne Delta Airlines, cela arriverait à point nommé car la longue liste des manquements de cet illustre transporteur aérien amène de plus en plus bon nombre de ces usagés sénégalais en particulier, à l’assimiler aux légendaires cars rapides, tant les conditions d’usage sont des plus inconfortables, dégradantes, et alarmantes. Renseignez-vous donc auprès des fidèles et loyaux usagés de la liaison aérienne New-York Dakar ou Dakar New-York vous seriez pour autant édifier par rapport à cette hégémonie de manquements à répétition car les anecdotes en tout genre sont légions.

Nullement besoin d’être un expert en aéronautique pour se rendre compte de l’état avancé de la vétusté des avions affrétés. Résigné, le seul réconfort se trouve dans la récitation des versets du Saint Coran jusqu’à l’arrivée à bon port. La configuration des vols passagers vous donne la nette impression d’être tous entassés comme dans les fameux cars rapides. L’entretien des toilettes vous laisse sans voix et finit par dissuader les plus téméraires des usagés. Plus que les ridicules portions de repas servis, c’est plutôt leur gout fétide qui vous marque profondément.

La qualité d’accueil et de service est du plus bas niveau par rapport aux autres transporteurs aériens du secteur particulièrement a l'aéroport Léopold S Senghor de Dakar ou les scènes d’embarquement sont des plus surréalistes et ahurissantes, d’un côté un personnel au sol sous la coupole d’un chef d’escale sorti tout droit des livres d’histoire à propos des bateaux des négriers. Imbue de sa position dominante, c’est de façon hautaine et suffisante que cette personne s’adresse de façon désobligeante et sans aucune retenue aux usagés locaux. Les scènes d’humiliations et de vexations sont légions, sans explications pédagogiques préalables beaucoup de ces usagés médusés, et traumatisés sont le plus souvent délestés de certains de leurs effets culinaires et/ou esthétiques qui terminent leur envol prématuré dans les poubelles de l’aéroport.

Trop c’est trop! Comment comprendre que la liaison aérienne New-York Dakar ou Dakar New-York, pourtant l’une des liaisons long-courriers les plus longues de cette compagnie aérienne, à savoir 9hrs, soit organisée de manière aussi désinvolte alors que ses vols intérieurs tout comme ses autres vols internationaux sont organisés dans de meilleures conditions de service et de sécurité? Jusqu’à quand allons-nous continuer à subir en silence ce racisme primaire source d’humiliations de tout genre et de traitements irrespectueux, et inhumains. Notre argent ne nous donne-t-il pas les mêmes droits que les autres usagés de cette compagnie aérienne en Afrique et à travers le monde? Sommes-nous tout simplement considérés comme des sous hommes aux yeux de Delta Airlines? Des voies et moyens de boycott sont à étudier pour que réparation soit faite aux usagés sénégalais et africains en transit a Dakar.

Fait à Atlanta le 28 Juillet 2014






Hebergeur d'image