SAPCO : l’Etat va céder les titres de propriété foncière aux promoteurs touristiques (ministre)

Rédigé le Samedi 8 Décembre 2012 à 01:57 | Lu 764 fois | 0 commentaire(s)

Dakar, 8 déc (APS) - L’Etat compte céder directement les titres de propriété foncière aux promoteurs touristiques travaillant avec la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zone touristique du Sénégal (SAPCO) en vue de favoriser le tourisme, a révélé vendredi le ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour.



SAPCO : l’Etat va céder les titres de propriété foncière aux promoteurs touristiques (ministre)
‘’La procédure est engagée en relation avec le ministère de l’Economie et des Finances qui est chargé de la vente des terrains. La réflexion se situe actuellement au stade de la détermination du prix au mètre carré’’, a déclaré M. Ndour, à l’occasion de l’examen du budget de son département par l’Assemblée nationale.

‘’Une telle décision présente l’avantage non seulement de permettre à l’Etat d’avoir des recettes budgétaires supplémentaires, mais également de donner la possibilité aux promoteurs touristiques de disposer, avec leurs nouveaux titres fonciers, de garanties suffisantes pour mobiliser des financements auprès des banques’’, a indiqué Youssou Ndour.

Selon le ministre du Tourisme, dès que ce dossier sera bouclé, la SAPCO aura les coudées franches pour s’atteler davantage à sa nouvelle vocation consistant à se déployer à l’échelle nationale.

Youssou Ndour a également ajouté que le premier objectif de son département est de faire revenir la clientèle traditionnelle du tourisme sénégalais, représentée par les ressortissants français et belges, car il avait constaté un net ralentissement de leurs arrivées.

La séance plénière a été suspendue pendant presque une heure à cause d’un problème de procédure. Devant être présidée par un vice-président, le règlement prévoit qu’un autre vice-président devait être présent dans la salle. Ce qui n’était guère cas, vendredi. Une infraction qu’a vite signalée le député libéral Modou Diagne Fada après la lecture du rapport de la Commission des finances.

Devant cette situation, l’Assemblée nationale a dû rappeler dare-dare son président, Moustapha Niasse, pour venir présider la séance qui a repris à 21 heures passées de quelques minutes.

Il y a eu donc plus de peur que de mal, car la séance plénière a pu se poursuivre et les députés, adopter le budget du ministère du Tourisme et des Loisirs qui a connu une baisse de 93 744 millions francs CFA pour l’exercice 2013.

Il est arrêté à 2 milliards 859 millions de FCFA pour le présent exercice budgétaire contre 2 milliards 953 millions FCFA précédemment, selon le rapport de la commission des finances de l’Assemblée nationale.
SDI/ASG





TELEVISIONS & RADIO SENEGAL