leral.net | S'informer en temps réel

SCANDALE SEXUEL EVENTE PAR LA GENDARMERIE : Deux étudiantes piégées, un promoteur français arrêtés

lles sont deux étudiantes qui ont voulu participer à un défilé présentant une marque de lingerie pour se faire un peu d’argent. Hélas à l’arrivée, c’est le choc pour ces deux étudiantes qui se sont retrouvées sur des photos avec leurs parties intimes bien mises en exergue. Choquées, elles ont saisi la gendarmerie de Ouakam qui, au terme d’une enquête rondement menée, a procédé à l’arrestation des organisateurs du défilé.


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Octobre 2010 à 17:55 | | 5 commentaire(s)|

SCANDALE SEXUEL EVENTE PAR LA GENDARMERIE : Deux étudiantes piégées, un promoteur français arrêtés
Une rocambolesque affaire d’atteinte aux mœurs, instruite par la gendarmerie de Ouakam, s’est soldée par l’arrestation d’un agent immobilier français résidant aux Almadies et de son partenaire en affaires, un Sénégalais qui exerce comme «chef avion (?)». Une affaire qui, sans aucun doute, sonne comme un avertissement pour ces nombreuses filles qui se bousculent aux portes des agences pour devenir mannequin ou simplement pour participer à un défilé de lingerie féminine et empocher un cachet. A l’arrivée, que de déception pour la plupart de ces filles ! H. Nd et E. M en ont fait l’amère expérience. Toutes deux sont des étudiantes dans des instituts huppés de Dakar. La première citée est âgée de 22 ans, célibataire et mère d’une petite fille. La seconde, ressortissante d’un pays d’Afrique, est, quant à elle, âgée de 23 ans.

A la fin du mois de septembre dernier, elles avaient été toutes deux approchées pour participer à un défilé présentant une nouvelle ligne de sous-vêtements pour femme. Puisque les organisateurs, M.S, un agent immobilier français, et P.D, un Sénégalais propriétaire d’une boutique de lingerie aux Almadies, leur avaient promis des cachets variant entre 30 et 50 000 francs FCfa en sus des cadeaux, les deux étudiantes n’ont pas voulu cracher sur cette offre. Un léger casting suivra avant que les deux étudiantes ne soient conduites dans une boutique pour la sélection de la lingerie à porter le jour du défilé. Détail important, une troisième candidate a été éliminée pendant ce casting parce qu’elle n’avait pas «de gros seins», selon H. Nd qui en a fait la révélation lors de son audition par les enquêteurs de la gendarmerie de Ouakam.

Le 02 octobre 2010, arriva enfin le jour du défilé qui a eu lieu dans un cadre privé au bar restaurant «Blue Note». Seuls quelques invités triés sur le volet et les représentants de deux magazines de la place étaient autorisés à y participer. Outrageusement maquillées, légèrement habillées, les deux étudiantes défilent sans se soucier des photographes qui, à force de se contorsionner, ont pu photographier des parties insoupçonnées de leur corps. Et pourtant, «nous leur avions bien dit de ne pas photographier nos visages, nos fesses et nos parties intimes», révèle H. Nd.

Après le défilé, les deux étudiantes empochent leur cachet et quittent «Blue Note». Hélas, deux jours plus tard, lorsqu’elles ont demandé à voir les photos, les deux organisateurs traînent les pieds, puis finissent par leur montrer juste quelques poses avant de les piéger en leur faisant signer un contrat. A l’inspection du Travail où elles se sont rendues, on leur a fait comprendre que les documents en question n’étaient en réalité qu’une «autorisation de prendre des photos» qu’elles ont signée les yeux fermés. Une manière pour les organisateurs de se protéger. Outrées, les deux étudiantes ont alors déposé une plainte à la gendarmerie de Ouakam. Et là-bas, les gendarmes ont manqué de s’étrangler lorsqu’ils ont saisi les deux ordinateurs des organisateurs du défilé et dans lesquels sont soigneusement gardées les photos. Les gendarmes enquêteurs ont découvert dans ces ordinateurs, des photos mettant bien en valeur les parties intimes non seulement des deux étudiantes, mais également de bien d’autres filles d’origine européenne. Des photos qui ont heurté le substitut du procureur au point qu’il a ordonné immédiatement l’arrestation des deux organisateurs du défilé.

Ils ont été, tous les deux, déférés au parquet le 11 octobre dernier pour «atteinte aux bonnes mœurs».

L'Observateur



1.Posté par 7ciel le 15/10/2010 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis vraiment désolé pour ces files, difficile aujourd'hui de faire confiance à qqu'un, pour se faire de l'argent il y a aussi des risques mes demoiselles, du courage faut surtout réussir vos études

2.Posté par tef le 15/10/2010 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Heureusement qu'elles ont eu la présence d'esprit de dénoncer ces salauds.Il faut que les filles qui prêtent leur visage ou le corps pour des photos aient le reflexe de demander un contrat de travail avec des clauses bien claires.Courage mes chères

3.Posté par SNATE le 16/10/2010 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé mais ces filles savaient bien ce qui leur attendait, elles voulaient faire ce défilé dans la totale discrétion dans la mesure qu'elles ont insisté pour qu'on ne leur photographie pas le visage et leur partie intime si bien qu'elles ont bien montré ça au public pour la misérable somme de 50mille.
Chére soeur c'est vrai que la vie est difficile et que les besoins restent à etre satisfaire mais garder votre dignité

4.Posté par vps le 16/10/2010 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

real !

5.Posté par bibiche le 16/10/2010 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis dacor avec toi snate la femme perd sa valeur de jour en jour et c est vraiment triste! elles font n importe koi pour de l argent! mes soeurs soyont conscientes la vie est trop courte et DIEU voie tous nos actes l HAUT DE LA est éternel!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image