leral.net | S'informer en temps réel

SDE, SONES et SENELEC, ces tops de la déconne ! - Par Alioune Badara Niang


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Juillet 2014 à 08:32 | | 4 commentaire(s)|

SDE, SONES et SENELEC, ces tops de la déconne ! - Par Alioune Badara Niang
A l’heure où les ménages Sénégalais suffoquent sous le poids des pénuries d’eau et d’électricité, il est urgent de rappeler quelques vérités en désignant les vrais coupables que sont la SDE (Société des Eaux), la SONES (Société Nationale des Eaux du Sénégal) et la SENELEC (Société Nationale d’Electricité).

Disons le tout haut, en privant les populations de ces ressources aussi vitales, ces entreprises se singularisent dans l’incompétence et l’incapacité absolue. Vraiment !

Dans les faits, il ne se passe pas un jour sans que l’on assiste, à Dakar plus particulièrement, au spectacle désolant de ces centaines de femmes et d’enfants, bidons et bassines en main, en quête perpétuelle d’eau.

Egalement, dans les foyers et édifices religieux, pendant ces moments de forte chaleur, l’électricité se fait rare. Ce ne sont pas les nombreux fidèles musulmans, prenant d’assaut les mosquées en cette période du mois béni du Ramadan pour les « nafilas » et autres dévotions, qui me démentiront ou encore les sportifs Sénégalais, férus de football, qui n’ont vu que des bouts de match de la dernière coupe du monde au Brésil. Diantre, voilà le calvaire que vivent les Sénégalais !

Pire, loin de solutions aptes à décanter la situation, ce sont des explications sous forme d’accusations et de contre accusations (un vrai yoyo) qui sont servies avec parfois une légèreté et une impertinence qui embrouillent et énervent plus qu’autre chose. Que du radotage ridicule et grotesque.

Quoi qu’il en soit des raisons que ces entreprises mettent en avant pour se dédouaner, il n’en demeure pas moins que, de manière générale, leur responsabilité est plus qu’engagée dans cette situation pesante, qui affecte les conditions de vie des Sénégalais et freine le développement économique du pays. C’est un truisme que de dire qu’elles ne rassurent guère et ne semblent pas de nature à endiguer durablement le phénomène. Pauvres de nous !

Ces entreprises en question et leurs dirigeants incapables, sont entrain de mettre du sable dans la machine du Président Macky Sall car les désagréments causés par leurs manquements sont d'autant plus inacceptables et intolérables, qu'ils ne cadrent guère avec les programmes et les engagements du Chef de l’Etat. Et c’est cela la vérité. Il appert donc que des mesures pressantes et prégnantes soient prises pour rétablir le confort perdu des populations.

Le Président Macky Sall, dont nous soutenons la vision et aussi l’ambition légitime de faire du Sénégal un pays émergent, gagnerait à démettre les Directeurs généraux qui sont à la tête de ces entreprises parce que simplement, ils ont fini de montrer leur manque de maîtrise de la situation et les limites de leur management.
Les Sénégalais ne comprennent pas pourquoi nonobstant tout ce qui a été dit et fait et surtout toutes les assurances qui ont été données, l’eau et l’électricité continuent toujours à connaitre un déficit dans ce pays.

Pour nous, changer les Hommes même si le problème est ailleurs, constituerait un signal fort que le Président Sall enverrait aux populations complétement atteintes. Aussi, il ne serait pas inutile de réfléchir à plus long terme, en s’attaquant aux racines du mal. On peut envisager, par exemple :
• De stabiliser la fourniture d’électricité sur plusieurs unités de production alimentant Dakar - Usine de Keur Momar Sarr, les forages du littoral Nord, de Kelle, de Kébémer, Pout Nord et le suppresseur de Carmel.
• De mieux maîtriser l’outil de production de la SENELEC en changeant les installations vétustes de son réseau qui datent des années 60.
• D’encourager le développement des sources d’énergie alternatives et locales pour réduire la dépendance au pétrole importé.
• De doter la SONES de moyens adéquats, pouvant lui permettre de mettre en place les ouvrages nécessaires à la production d’une eau potable et en quantité suffisante.
Ces quelques idées pourront remédier au problème, pensons-nous mais elles ne seront opérantes, à notre avis, que si un patriotisme sincère les sous-tend.

Nous nous réjouissons d’ailleurs, de la décision du Président de la République Macky Sall prise hier en Conseil Des Ministres, pour la mise en place d’un Conseil de Régulation de ces secteurs stratégiques que sont l’eau et l’électricité.

Terminons cette contribution en rendant un hommage appuyé au peuple frère de Palestine qui résiste stoïquement devant l’agression sauvage d’Israël en cette période de Ramadan. Nous les soutenons et invitons les musulmans du Monde entier, à se mobiliser pour faire entendre raison à Tsahal, l’armée « terroriste » Israélienne.
A la fin, seule la vérité triomphera.

badaraniangjunior@gmail.com






Hebergeur d'image