leral.net | S'informer en temps réel

SENEGAL: Quand Wade se joue de la souffrance des Sénégalais

Le président sénégalais, Me Wade, est obnubilé par l’aura de panafricanistes comme Kwamé Nkrumah, Léopold Senghor, Cheikh Anta Diop et, récemment, Nelson Mandela. Ainsi il n’a de temps que pour manigancer des plans pour faire croire à ses compatriotes que s’il n’est pas au Sénégal, ce sera le déluge.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Septembre 2009 à 05:56 | | 5 commentaire(s)|

SENEGAL: Quand Wade se joue de la souffrance des Sénégalais
Il est certain que le président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade, dort et se réveille avec le célèbre livre de Machiavel, « Le Prince ». Celui-ci ayant théorisé comment prendre le pouvoir et s’y maintenir. Ainsi, depuis qu’il est neuf ans à la tête du pays, Me Wade a choisi de tout laisser pourrir, pendant qu’il s’absente du pays. Ainsi, cette année encore, pendant qu’il se la coulait douce entre La Suisse et la France, son peuple dormait dans les ténèbres ; faute de jus. Pendant qu’il se tapait des tournées de villégiature, son peuple croupissait dans les inondations. Ainsi en a décidé Me Wade ; tant pis si les pneus sont allumés à chaque carrefour de la capitale sénégalaise. Il le faut d’ailleurs. Parce que Me Abdoulaye Wade tient à démontrer qu’il est la « seule constante » du Sénégal ; tout comme de son Parti démocratique sénégalais (Pds). C’est à ce prix qu’il minimise, renvoie et
expose à la vindicte populaire ses ministres, et Premiers ministres en particulier. Il avait expérimenté la formule avec son « fils » et libéral de souche : Idrissa Seck. L’actuel maire de Thiès et président, forcé, du parti dénommé « Rewmi » sera emporté par les accusations contre lui fabriquées : il n’avait pas cherché à défendre Me Wade contre les accusations contenues dans le livre écrit au vitriol par le journaliste Abdou Latif Coulibaly : « Abdoulaye Wade un opposant au pouvoir : l’alternance piégée ». Macky Sall, le successeur de celui-ci, sera largué sur des braises ardentes pendant près de quatre ans qu’il a trôné à la tête de la Primature.

Sous son remplaçant, Cheikh Hadjibou Soumaré, Me Wade débarquera de ses vacances, pour foncer vers la banlieue pleine de sinistrés, du fait des inondations. L’actuel Premier ministre, Me Souleymane Ndéné Ndiaye, est assis au même banc. Il a été dénigré par un ancien ministre, Farba Senghor, qui lui a prédit qu’il ne sera « jamais » numéro 2 du Pds. Le « fou du village », comme on nomme ce non moins responsable de la propagande du Pds, a déboulonné bien des chefs de gouvernement. Il passe pour être un protégé de la Première Dame du Sénégal, Viviane Wade ; voire son premier couteau. Me Wade, dont le retour est pour ce jeudi, a, encore, plongé son pays dans le noir ; comme du temps de Macky Sall. La lumière reviendra avec lui. Il se considère comme elle. Ses agissements sont tous politiques. Ils visent à faire ancrer dans les consciences de ses concitoyens qu’à part « lui », son fils Karim, tous les Sénégalais, sont « nuls ». Wade revenu, les inondations seront solutionnées ; les délestages, également. Ce sera un jeu d’enfant. Il délivrera à son ministre de l’Energie, Samuel Sarr, la formule. Me Wade est économiste et mathématicien. Samuel Sarr a fait la prison, avec lui, suite à l’assassinat du juge Me Bacar Sèye en 1993. Entre eux, tout est entendu. Mais, pour combien de temps ? Car, le déluge qu’ils programment risque fort de les emporter. De Machiavel, l’Église disait qu’il s’était échappé des enfers pour la déperdition du genre humain. Demain, de Me Wade que dira-t-on ?

La Redaction XIBAR.NET



1.Posté par SEUBEU le 04/09/2009 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COMME TOUS LES MECREANTS C L'ENFER PROGRAMMé POUR LUI

2.Posté par jah Man le 04/09/2009 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le voila face à l'histoire face à son peuple.Les bavardages se tairont devant le sérieux de l'Histoire.

3.Posté par le panafricaniste le 04/09/2009 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

allez à alpha-2.info c'est plus sérieux vous connaîtrez les mercenaires qui écrivent ces articles à con;Amadou Lamine Faye
Abdou Latif Coulibaly ou La persévérance sisyphienne dans la tentative de destruction des Wade.
Depuis l’arrivée de Maître Abdoulaye Wade au pouvoir, Abdou Latif Coulibaly s’est investi dans une activité de manipulation des perceptions des Sénégalais et de vendeur d’illusions pour combattre le régime issu de l’alternance.
Il le fait avec une témérité surprenante et une persévérance sisyphienne. Il se taille un costume de héros et se permet toutes les audaces dans ce pays où la liberté d’expression est constitutionnalisée par cet homme historique Wade qu’il pourfend.
Avec ce dernier livre intitulé Comptes et mécomptes de l’ANOCI Abdou Latif Coulibaly a encore renoué avec sa pratique habituelle qui l’amène à se cacher derrière le manteau du journaliste écrivain pour dissimuler un commerce honteux consistant à livrer, au bassin électoral du défunt régime UPS/PS, une marchandise d’injures et de discrédits du Président Abdoulaye Wade commandée par des affairistes et politiciens revanchards .

Abdou Latif Coulibaly qui n’a aucune formation élémentaire en génie civil s’est aventuré à faire des comparaisons de coûts entre des ouvrages de BTP. Il a comparé des travaux sans ouvrages d’art réalisés en rase campagne à Thiés à ceux comportant des ouvrages d’art produits par l’Anoci à Dakar, en plein milieu urbain. Il ne s’est pas rendu compte qu’il est tombé dans une innocence pédantesque qui fait rire sous cape. Latif Coulibaly est tombé dans une arrogance intellectuelle sans commune mesure. Le plus grave est qu’il a mis en cause, dans ses dénonciations calomnieuses contre Karim Wade, la moralité d’honnêtes entrepreneurs sénégalais qui ont gagné les marchés de l’Anoci ainsi que leur crédibilité professionnelle. Il sait bien que le moment venu, son livre recevra les démentis techniques et scientifiques appropriés. On ne peut pas comparer des travaux qui n’ont pas été réalisés ni de la même manière, ni avec la même consistance. C’est pour parer à ces démentis et pour façonner l’opinion publique qu’il est devant tous les micros. Il fait plutôt penser à l’illuminé, Don Quichotte, qui prenait «des moulins à vent» pour des géants.

Ce dernier livre d’Abdou Latif Coulibaly, est la parfaite illustration de ce qu’est aujourd’hui le mercenariat de la presse politico affairiste sénégalaise qui contrôle la presse privée. Une bonne partie de cette presse est sous le contrôle d’hommes d’affaires qui, loin de vouloir faire des affaires à travers un véritable journalisme d’information, cherchent plutôt à détenir un moyen puissant de pression politique sur l’Etat pour obtenir facilement des avantages économiques et préserver ses intérêts dans l’obtention de marchés . Qu’est ce qu’un organe presse comme le quotidien le Populaire peut apporter en terme d’affaire à l’entrepreneur Bara Tall qui selon Latif supporte dans son entreprise de Btp une masse salariale mensuelle de plus d’un milliard ?
Cette intrusion de l’affairisme dans la presse privée est devenue la porte d’entrée de l’ingérence des milieux politico financiers extérieurs qui veulent perpétuer le néo colonialisme et qui, dans le contexte de la nouvelle gouvernance mondiale, cherchent à déconstruire les leaderships panafricains, comme ils ont tenté de le faire à l’époque de Nkrumah et de Cheikh Anta Diop.
Ces affairistes savent que le régime issu de l’alternance décline une politique d’investissement massif dans des secteurs prioritaires stratégiques comme l’Education et les Infrastructures conformément à la théorie wadienne de l’effet de percussion dont l’application explique les performances économiques actuelles du Sénégal attestées par des institutions comme la banque mondiale et le FMI.
Dans le contexte de la nouvelle gouvernance mondiale marquée par des tentatives de faire de l’Afrique une nouvelle zone d’opportunité pour des puissances économiques en déclin face à la montée en puissance des Etats/continent comme la Chine, l’Inde et le Brésil, des mercenaires sénégalais tapis dans des partis politiques , dans des ONG et dans la presse se mettent au service de ces puissances en mal d’espace vital pour abattre au Sénégal Maître Abdoulaye Wade considéré comme leur ennemi commun .
Les méthodes de coup d’Etat ne sont plus armées dans les pays où la démocratie est avancée comme le Sénégal. La faiblesse de la démocratie dans un pays pauvre comme le Sénégal réside dans le fait qu’il est possible d’utiliser plus facilement la guerre cognitive pour défaire des dirigeants gênants comme Abdoulaye Wade. Les ennemis d’une Afrique qui a décidé de se prendre en mains et de choisir en toute liberté ses alliés se disent qu’il leur suffit pour exercer leur travail de sape de contrôler des ONG et le quatrième pouvoir qu’est la presse pour atteindre leur objectif. Ailleurs, on a cherché à liquider Lula au Brésil avec l’arme des scandales pour lui enlever le bénéfice politique des réformes qu’il avait introduites et qui ont fait la promotion des pauvres et des noirs dans ce pays démocratique. On a tenté de faire échouer l’investiture d’Obama par les mêmes méthodes en tentant d’entacher son investiture par le scandale qui a frappé le Sénateur de Chicago. Avec les prétendues scandales que nous présentent des mercenaires comme Abdou Latif Coulibaly, des puissances extérieures peuvent espérer faire échec à l’alternative wadienne au régime socialiste qui a affaibli leurs anciens auxiliaires de la néo colonisation. Le nouvel axe de coopération qu’Abdoulaye Wade a ouvert avec les Arabes, les Chinois et les Indiens est vu d’un mauvais œil par ceux qui pilotaient de l’extérieur les politiques néocoloniales africaines sous le défunt régime socialiste. Les idées de Wade, ses propositions et ses réalisations en faveur de son pays et de l’Afrique font de lui le leader intellectuel et politique contemporain du panafricanisme qui assume l’héritage des pères fondateurs du projet de construction des Etas Unis d’Afrique. On peut donc comprendre pourquoi il serait dangereux pour certains théoriciens du nouvel ordre mondial qui veulent exclure l’Afrique de sa gouvernance qu’on laisse un Abdoulaye Wade consolider son leadership panafricain avec la réussite de tous ses projets structurants qui sortent de terre. On veut arriver, avec des anti- patriotes qui tentent de jouer à l’excès la fibre patriotique comme Abdou Latif Coulibaly, à tout faire pour qu’Abdoulaye Wade ne soit pas l’exemple à suivre pour les dirigeants africains. Le syndrome de la liquidation de Nkrumah menace aujourd’hui son disciple Abdoulaye Wade à travers les attaques de mercenaires comme Abdou Latif Coulibaly.
Les positions panafricanistes de Wade et son influence dans les choix stratégiques des Etats africains hypothèquent sérieusement les projets d’asservissement de l’Afrique. En se portant à la tête d’une dénonciation des APE au sommet EU/Afrique tenu à Lisbonne et en proposant en lieu et place des APD, Maître Wade s’est mis au service des peuples africains. C’est pourquoi il battra comme Lula et Obama tous ses adversaires de l’intérieur comme de l’extérieur grâce au soutien du peuple sénégalais. Le peuple sénégalais sait qu’il a réuni ici à Dakar tous les pays africains non producteurs de pétrole pour attirer leur attention sur le risque d’effondrement des économies africaines si une solution n’est pas trouvée à la hausse incontrôlée du baril de pétrole et au partage juste de la rente pétrolière. Il sait qu’il a proposé comme solution la «wade formula». Les peuples africains savent qu’Abdoulaye Wade a été ainsi à l’avant garde de toutes les batailles en faveur du développement économique de l’Afrique et pour son unité politique en vue de créer les conditions de la réalisation des Etats unis d’Afrique. Dans toutes ces actions qui accompagnent les combats du mouvement noir mondial, des supposés patriotes comme Abdou Latif Coulibaly sont totalement absents. Au plan local, on n’a pas vu ni entendu un Abdou Latif se prononcer sur l’utilité de la création de la Case des tout petits , de l’octroi de bourses ou d’aide à tous les étudiants au Sénégal , de la création de l’autoroute à péage et de l’Aéroport de Ndiass , du plan sésame, du plan Diakhaye , de la GOANA . La liste est longue. Personne ne verra Abdou Latif approuver une idée ou un projet de Wade, même s’il est retenu comme modèle par les institutions internationales.
Abdou Latif Coulibaly est frappé de cécité. Il ne voit que ce qu’il veut voir. Il est frappé de surdité partielle quand il n’écoute que ceux qu’il veut écouter. Il est frappé de partialité car il ne dit que ce que disent les ennemis de Wade. Abdou Latif Coulibaly s’est rendu compte que l’opposition actuelle n’arrivera pas à déstabiliser Wade. Il a alors décidé d’être l’opposition, toute l’opposition. Abdou Latif a décidé d’être l’intellectuel attitré de l’opposition et des ennemis de Wade et a réuni autour de lui un cercle d’intellectuels partisans, des tueurs à gage politique qui ont pour mission aujourd’hui de terroriser toutes les voix qui s’opposent à leurs positions.
Extrait du livre à paraître :
Les mercenaires de la nouvelle mission civilisatrice




4.Posté par pape le 04/09/2009 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL FINIRA MAL LUI ET SA FAMILLE. S'IL CROIT PLUS MALIN QUE NOUS IL SE TROMPE LOUREDEMENT. IL N'EST PAS LE MESSIE , IL N'EST ABSOLUMENT RIEN . ILS SONT QUE DES VOLEURS MAIS S'IL SAVAIT CE QUE LUI RESERVE LE PEUPLE SENEGALAIS...

5.Posté par granpére le 05/09/2009 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais toi le soi disant "panafricaniste" t'es pas fatigué.Tu es partout ,dans tous les forums pour délivrer tes bêtises et tes idioties.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image